L'épidémie s'est étendue aux royaumes de Diamant, de Rubis et de Perle.
Toutefois, leurs frontières ne sont pas encore fermées, puisque la situation n'est pas encore aussi pire qu'à Opale.
Veuillez prendre cet avancement en compte lors de vos prochains rps

Si possible, veuillez favoriser les personnages masculins, les pvs et les scénarios lors de votre inscription. Merci!


La seconde intrigue est clôturée ! Rendez-vous juste ici pour le résumé. Merci d'en prendre compte dans vos rps ^^

Si vous choisissez la chevalerie, la royauté n'y est pas permise. Sauf bâtardise. Merci à vous ♥ ♥

Partagez | 
 

 Time pass with a mother and his daughter (Freya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Hela (vava), Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Mes deux parents sont des elfes de sang pur, ce qui fait de moi une elfe.
royaume : Je suis tout d'abord née au royaume des elfes avant de m'établir à Émeraude à cause de mon statut de chevalier.
âge : 32 ans
métier : Je suis née princesse des elfes avant de dévouer corps et âme à mon rôle de chef des chevaliers d'Émeraude, Maître d'Isaiah
Messages : 963
Âme-soeur : Telles les ténèbres de la nuit, la lumière de soleil, le néant de l'espace... Elle est là, mais imperceptible, encore inconnue.
partie libre :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Dim 9 Oct - 22:27



« Vis comme si tu devais mourir demain... Apprends comme si tu devais vivre toujours. » ▬ Gandhi


La jument galope à une bonne vitesse depuis plus de deux bonnes heures maintenant. Je me suis souvent arrêtée afin qu'elle puisse boire et manger un peu. Nous sommes près du château d'Émeraude. Je reconnais les colonnes du château qui s'étendent plutôt hautes dans le ciel. Mes yeux fixent quelques secondes celles-ci avant de commander à ma jument de continuer sur un rythme plus rapide. Voilà plusieurs jours, trop même, que je suis partie. Suite à une dispute qui m'avait fait du tort, ma santé s'était détériorée et j'avais eu besoin de quitter Émeraude pour quelque temps, de me ressourcer ailleurs. Je suis donc retournée au royaume des Elfes. Normalement, le peuple est fermé aux étrangers, mais je n'en suis pas une. Mes parents m'ont accueillis et je suis restée dans mon royaume de naissance pendant un bon moment avant de le quitter. En même temps du besoin de se reculer, j'avais aussi eu le besoin de revoir mes parents ainsi que ma soeur Morgane. C'est toujours un plaisir de la revoir. Elle était une très bonne magicienne et je suis amplement satisfaite de ce qu'elle fait pour le royaume.

Lorsque j'arrive enfin à Émeraude, le palefrenier se hâte à venir vers moi, attrapant les brides de ma jument. Je passe une jambe au-dessus de son flanc et j'atterris habilement au sol, sans mal. Je la laisse aux bons soins de cet homme. Je sais qu'il en prendra soin, comme toujours. Je lui fais confiance. Il est habitué de gérer ma jument. Je me dirige donc calmement au château où je pénètre par les grandes portes principales. Calmement, je me dirige vers ma chambre où je prends des vêtements de rechange. Isaiah n'était pas là, ce qui présage qu'elle est soit entrain de s'entraîner ou elle fouine quelque part dans le château. Je la laisse tranquille pour le restant de la journée, mais je la préviens tout de même par télépathie que je suis rentrée, que nous pourrons discuter le lendemain. J'avais besoin d'une certaine transition et je réservais le reste de ma journée à une jeune femme bien spéciale pour moi: ma fille. Cela faisait un moment que je n'avais pas été seule avec elle. Le moment était venue. Je voulais avoir de ses nouvelles également.

Je prends donc un bain chaud. La vapeur s'étend autour de moi et je ferme les yeux. Je reste ainsi pendant près d'une bonne demi-heure avant de me lever et de sécher mon corps. Je m'habille de vêtements propres et je donne les autres aux servantes qui s'occupent de les laver. Je me dirige alors vers la salle d'entraînement où je ressens l'énergie de Freya. Calmement, je viens pousser les portes de mes deux mains et je m'avance tranquillement dans la pièce. Je la vois entrain de s'exercer avec une épée, l'arme qui n'était pas vraiment son fort, mais qui était le miens. J'affiche un doux sourire et je m'approche davantage, mais je m'arrête à une distance raisonnable. « - Il te faudra encore beaucoup de pratique à l'épée » dis-je calmement afin de signaler ma présence et d'éviter qu'elle ne se retourne brusquement. Il arrive que certaines personnes manquent de se faire transpercer d'une lame parce qu'elles sont trop proches et qu'elles surprennent quelqu'un avec une arme entre les mains.


 



© By Halloween sur Never-Utopia


_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 261
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Lun 10 Oct - 4:13

Freya était dans la salle d’entraînement, car elle souhaitait impressionnée sa mère sur ses progrès dans l’utilisation de l’épée, elle ne savait pas quand elle serait de retour et cela l’inquiétait grandement. En plus, que le Chef des Chevaliers était partie, c’était plutôt le fait que c’était sa mère, elle était grandement affectée car l’inquiétude faisait grandement partie de ses émotions depuis quelques jours. Elle tentait de se changer les idées en s’entraînant ainsi durement. Elle avait été lire ce matin afin de poursuivre ses connaissances. Comme à son habitude elle n’avait pas sonder les alentours, alors elle n’avait pas senti l’approche de sa mère. Freya avait ses beaux cheveux blonds attachées avec une languette de cuir et il descendait sur sa nuque. Freya rêvait du jour ou elle irait avec sa mère dans des voyages de plusieurs jours, mais en ce moment elle espérait simplement que celle-ci serait correcte. Même si dans son for intérieur elle savait que tout allait pour le mieux, elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète.

En plus, de lui manquer cela faisait un moment que les deux n’avaient pas passée un moment agréable ensemble. Plus elle vieillissait plus elle avait hâte de devenir chevalier afin de ne pas toujours surveiller ses gestes lorsqu’elle voudrait aller voir sa mère, Elle serait libre d’aller la visiter aussi souvent que souhaiter et elle savait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de pouvoir jouir de ses moments. Cependant, elle avait encore deux ans à faire comme écuyère et elle comptait travailler très fort pour continuer de s’améliorer. Elle tenta de faire des coups avec son épée que son maître et sa mère lui avait appris, mais la force que cela nécessitait était très difficile pour la jeune fille. Comme toujours, la jeune fille était trop concentrée dans ce qu’elle entreprenait qu’elle n’entendit pas les portes s’ouvrir derrière elle. Elle était à quelques essais de laisser tomber cette arme pour performer avec son arc, lorsqu’une voix familière se fit entendre : « Il te faudra encore beaucoup de pratique à l’épée ». Elle fit volte-face en laissant tomber son épée. Le visage qui était chargée de l’inquiétude laisse place à son plus grand sourire. Elle sonda pour la première fois de sa journée les alentours et sentant qu’il n’y avait personne elle accourut vers sa mère. Elle était pour une fois contente que personne ne soit présent afin de ne pas perturber ce moment.

« Maman tu es enfin revenue. »

S’exprima-t-elle en souriant de toute ses dents. Elle la regarda comme pour s’assurer que c’était bien elle. Elle la serrait tellement fort que si elle avait eu une force extrême elle aurait pu lui rompre un os. Elle lui souria toujours et répondit à son affirmation.

« C’est ta force l’épée, j’allais changer d’arme pour m’entraîner à l’arc que je maîtrise beaucoup mieux. Je crois que mes bras n’accepteront jamais de porter ce poids longtemps. »

Dit-elle en souriant toujours, elle savait que ses autres armes lui sauveraient probablement la vie, mais elle savait aussi que le maniement de l’épée était très important pour l’ordre et donc sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Hela (vava), Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Mes deux parents sont des elfes de sang pur, ce qui fait de moi une elfe.
royaume : Je suis tout d'abord née au royaume des elfes avant de m'établir à Émeraude à cause de mon statut de chevalier.
âge : 32 ans
métier : Je suis née princesse des elfes avant de dévouer corps et âme à mon rôle de chef des chevaliers d'Émeraude, Maître d'Isaiah
Messages : 963
Âme-soeur : Telles les ténèbres de la nuit, la lumière de soleil, le néant de l'espace... Elle est là, mais imperceptible, encore inconnue.
partie libre :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Jeu 13 Oct - 6:42


Time pass with a mother and his daughter
Vëlessia & Freya


L'épée est une arme dont beaucoup de personnes dans l'ordre ont de la difficulté. L'une des chevaliers que je connais bien et qui la manie fort bien est certainement Eretria. J'ai toujours trouvée étrange que nous ayons le même nom de famille, mais peut-être était-elle d'une parentée éloignée? Ce que j'ignorais, en fait, c'était qu'elle était ma fausse jumelle, qu'elle était née que quelques minutes après moi. Nous nous ressemblons beaucoup mis à part notre couleur de cheveux. Beaucoup de questions traînent encore dans mon esprit, sans réponse. L'épée n'est pas facile, mais ce n'est pas seulement par son poids, car cela peut être modifié. Il faut être suffisamment agile et surtout vérifier les angles, car cette arme est plus longue que les autres, sauf la lance. Mais bon, la lance, son nom l'indique, il faut la lancer. L'épée, quant à elle doit rester dans la main de son possesseur. Je regarde ma fille se tourner vers moi. Son expression change directement et elle affiche son magnifique sourire, celui que j'aime tant voir sur son joli minois. Je viens l'entourer de mes bras lorsqu'elle fait la même chose. Je dépose un baiser contre le haut de sa tête, sur ses magnifiques cheveux blonds et j'affiche toujours un doux sourire. « - Oui, je suis revenue » dis-je calmement. Je sais qu'elle est contente de me voir, mais que des questions surgiront un jour ou l'autre. Je ne souhaite pas trop lui dire le pourquoi je suis partie. Beaucoup de raisons ont motivés ce choix. J'en avais eu besoin, c'est tout. J'écoute ce qu'elle me dit et mon sourire ne fait que s'agrandir davantage.

Je recule calmement afin de mettre une distance raisonnable entre elle et moi. Je sors calmement mon épée de son fourreau. La lame est éclatante, brillante, mais ce n'était pas la même que celle de l'ordre. Les inscriptions étaient dans une autre langue, celle des elfes, mais le pommeau empruntait la croix de l'ordre afin de marquer sa signification. Je pose la pointe de la lame sur le sol. « - Cette épée est une épée elfique. Elle m'a été offerte par tes grands-parents. Elle est bien plus légère qu'une épée normale. Elle fend mieux l'air. Toutefois, il serait certes mieux de pouvoir manier une vraie épée, mais si tu veux apprendre, une épée forgée comme celle-ci te serait sûrement plus utile. » Je lançais légèrement la lame dans les airs, la rattrapant dans ma main sans me couper et je lui tends le pommeau. « - Essaie là. Toutefois... prend garde. Elle est bien plus légère qu'une lame normale, mais il reste que cela est une épée. Sa grandeur dépasse celles des autres armes comme la dague, les couteaux. Sa lame est plus affûtée, plus dangereuse. Il suffit d'un faux mouvement pour occasionner de graves blessures. » Heureusement, je suis une excellente guérisseuse, mais je n'ai pas envie de la voir se blesser. Je veux simplement qu'elle remarque la différence entre une arme de l'ordre et celle que je possède. Je sais manier les deux, mais je préfère la lame elfique qu'à la lame forgée ici.

Je sais qu'elle est sous la tutelle du chevalier Théodora. Je ne mets pas du tout en doute les capacités de ma soeur d'armes. Je souhaite seulement voir les progrès de ma petite. Freya et moi sommes comme les doigts de la main. Rien ne nous sépare. Même si elle n'a que 16 ans, je suis très près d'elle. Je me considère davantage comme sa meilleure amie, sa confidente plutôt que sa mère même si parfois je dois jouer ce rôle. Je la regarde se débrouiller avec la lame elfique dans les mains. « - Le territoire elfique est plutôt dur d'accès, même voir impossible pour les étrangers. Un jour je t'y amènerais pour que tu rencontres tes grands-parents. Je ne sais pas si tu as vue Alice dernièrement? Et puis Morgane arrivera prochainement à Émeraude, elle me l'a dit dans l'une de ses lettres. Je suis pressée de voir ma soeur et j'imagine que tu as bien hâte de voir ta tante! . » dis-je, toujours en souriant. Ma famille et moi sommes toujours aussi proches, mais je suis un peu déçue qu'Elfe ne laisse pas entrer les autres, même si ce sont des chevaliers d'Émeraude.
AVENGEDINCHAINS

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 261
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Jeu 13 Oct - 7:53

Freya même si elle n’était pas quelqu’un qui était facilement impressionnable, elle vouait une admiration sans bornes aux chevaliers qui maniaient les épées, car c’était une de ses grandes difficultés. Elle était un peu découragée de voir que sa progression était très lente. Elle aurait tellement souhaité pouvoir démontrer à sa mère qu’elle en était capable elle aussi, mais c’était peine perdue pour la jeune elfe. Freya était incapable de ne pas sourire, sa mère était enfin de retour, alors tous ses sentiments d’inquiétude pouvaient enfin partir et laisser la relation revenir comme à la normale. Si Velessia avait été le Chef des chevaliers et que le sang ne reliait pas ses deux magnifiques femmes, Freya n’aurait jamais osé poser des questions sur son absence, mais comme elle était sa mère, les questions sur cette absence, trop longue au goût de la demoiselle, viendraient sous peu. Freya avec son propre secret n’avait jamais vraiment posé de question sur Eretria, elle la respectait énormément en tant que Chevalier et l’admirait face à sa capacité pour manier l’épée. Freya préférait définitivement les petites armes moins lourdes. En tant qu’écuyer elle écoutait les conseils et en tant que jeune femme aussi, car elle adorait lors de ses petites leçons en privées avec sa mère, mais elle adorait beaucoup plus se mesure à celle-ci avec son arc à flèche ou ses couteaux. Freya se ferma les yeux afin de profiter de ce baiser que sa mère venait de lui poser sur la tête. Elle rêvait de ses moments de tendresses sans cesse lorsqu’elle n’était pas en présence de sa mère.

- Je me suis beaucoup ennuyée de toi.

Dit-elle sans cacher son beau sourire, les yeux brillants de la voir devant elle. Malgré le fait qu’elle serait restée dans ses bras pendant des heures, sa mère la recula de quelques pas afin de ne pas la blesser. Velessia sortie cette épée, Freya l’observa en souriant elle la trouvait si jolie. Freya aimait beaucoup son pays d’origine et ne cessait de se renseigner alors de voir les inscriptions dans cette langue la passionnait. Elle écouta attentivement ce que sa mère lui dit et son sourire apparut encore plus, toutes les qualités recherchées : plus légère et elle fendait mieux l’air. Elle arriva pour la prendre après que sa mère l’ait lancé, elle avait fait des gros yeux surpris par cette petite lancée. Elle ne se risquerait pas de sitôt à tenter cette envolée. Elle écouta la mise en garde de sa mère par rapport à cette épée et ensuite elle prit le pommeau. Elle souhaite l’épée et son sourire fut encore plus immense.

- Mais le poids est beaucoup plus facile maman. Tu crois qu’ils accepteraient de m’en faire une même s’ils ne m’ont jamais vu ?

Demanda-t-elle soucieuse tout de même. Elle s’éloigna encore plus afin de ne pas blesser sa mère et fit quelques tentatives pour fendre l’air ses mouvements étaient quand même saccadés parce qu’elle n’en avait pas l’habitude, mais elle aimait beaucoup plus celle-ci. Ses muscles l’appréciaient plus également.

- Maman est-ce que tu crois qu’un jour je pourrai manier l’épée aussi bien que toi et
que je pourrai en avoir une aussi lourde que les autres ? Sinon je crois que je pourrais bien m’y faire et cela rendrait hommage à notre peuple qu’on soit au moins deux à en posséder.


Même si elle était sous la tutelle de Théodora, Freya était habituée d’avoir des leçons des deux Chevaliers et cela faisait bien son bonheur, car passé du temps avec sa mère était pour elle, la plus grande joie. Elle n’avait pas vraiment eu besoin de faire beaucoup d’autorité avec la jeune elfe, alors leur relation était plutôt comme deux meilleures amies et Freya se confiait sans crainte à sa mère sachant qu’elle ne la jugerait jamais.

- J’aimerais beaucoup aller y faire un tour, car j’en rêve de voir ce pays que je ne cesse de m’imaginer en lisant dans les livres et surtout d’enfin rencontrer mes grands-parents, mais je comprends la situation précaire maman. J’étais souvent à la bibliothèque dernièrement alors je n'ai pas vu beaucoup de personne ni même Alice.

En attendant que sa tante Morgane allait bientôt arrive, elle souria encore plus, cette tante était très importante à ses yeux en plus, elle faisait presque tous les petits caprices de Freya, jamais elle ne la réprimandait. Elle aimait beaucoup sa présence. Elle arrêta ses exercices avec l’épée de sa mère et la fixa.

- Bien sûr que j’ai hâte de la voir. Je m’ennuie aussi d’elle et je n’ai pas à craindre de dire quelque chose de trop en sa présence. Ça fait un bout que je ne l’ai pas vu, elle serait surement très contente de nous voir.

Dit-elle avec ce sourire si sincère. Elle ne pouvait cacher ses émotions à personne, son visage parlait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Hela (vava), Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Mes deux parents sont des elfes de sang pur, ce qui fait de moi une elfe.
royaume : Je suis tout d'abord née au royaume des elfes avant de m'établir à Émeraude à cause de mon statut de chevalier.
âge : 32 ans
métier : Je suis née princesse des elfes avant de dévouer corps et âme à mon rôle de chef des chevaliers d'Émeraude, Maître d'Isaiah
Messages : 963
Âme-soeur : Telles les ténèbres de la nuit, la lumière de soleil, le néant de l'espace... Elle est là, mais imperceptible, encore inconnue.
partie libre :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Dim 5 Fév - 4:15

Moi aussi je me suis énormément ennuyée de ma fille. C'est mon rayon de soleil, ma lune qui éclaire ma nuit lorsqu'il fait d'un noir si profond. Elle me ressemble un peu, mais son bon côté et sa bonne humeur sont plus forts que les miens. J'affiche un doux sourire alors que mes bras viennent l'entourer avec tendresse. C'est sûrement la seule personne en ce monde envers qui je montre mes plus belles facettes, mon plus grand amour et surtout ma plus immense gentillesse. Freya c'est ma fille et je la protégerais tout au long de ma vie, quoi qu'il m'en coûtera, même au prix de ma propre vie. L'épée des elfes étaient un cadeau, mais c'était surtout utile justement pour le combat puisque même si je suis forte physiquement, le maniement est plus facile. Les paroles de ma fille me firent sourire et je la regarde doucement dans les yeux. « - Je suis sûre qu'un jour le peuple elfique acceptera de t'en fabriquer une. Il suffira d'être patient un moment » répondis-je au sujet de l'épée. Je sais que Freya est assez proche de sa tante Morgane. Qui n'aimerait pas Freya de toute façon? C'est une jeune fille tellement enjouée, passionnée et surtout gentille avec autrui qu'il est difficile de ne pas s'y attacher.

« - Ta tante Morgane est supposée arriver à la prochaine pleine lune. » Je dépose doucement une main contre son épaule en venant délicatement presser celle-ci de mes doigts. « - Le peuple des elfes n'acceptent pas les étrangers pour le moment. Je sais que tu es de la famille et il me tarde de pouvoir te présenter un jour à mes parents, de voir qui tu es et ce que tu es devenue. Je suis sûre qu'ils t'aimeront et qu'ils seront fiers de toi comme moi je le suis. » Je me penche légèrement pour déposer un baiser sur le haut de sa tête en souriant. Je me souviens alors qu'elle a parlé de la bibliothèque et sa tante Alice. Je la lâche doucement et je viens calmement me positionner en face d'elle. Mon visage n'est pas sévère. Il est détendu et avec un petit sourire aux lèvres. « - Est-ce que tu croises souvent Alice? » demandais-je par simple curiosité.

Je me souviens de quelques rencontres récemment avec ma petite soeur. Elle est surtout reconnue comme ayant un caractère bien trempé. Elle savait très bien manier les armes et elle savait se faire respecter. Je n'ai aucune crainte qu'elle aura une longue carrière au sein de la chevalerie. Je suis toute aussi fière d'elle. Alice n'est pas vraiment le genre à respecter l'autorité, mais elle sait très bien qu'avec moi elle est mieux de s'y faire parce qu'elle risque de se faire très vite remettre à sa place. Je ne suis pas le genre à sauter tout de suite aux conclusions. Je suis certes impulsive, colérique..., mais je sais écouter mes chevaliers. Mais lorsque ceux-ci n'écoutent pas, je dois devenir plus sévère et c'est là que les choses peuvent devenir plus compliquées. « - Comment est-ce que tu trouves ton maître? Et soit surtout franche avec moi. Je n'ai pas envie que tu me dise de belles choses simplement pour me faire plaisir si elles ne sont pas vraies. »

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 261
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Mar 7 Fév - 5:52


Dans les bras de sa mère Freya se sentait si bien et surtout en sécurité. Freya s’était habituée entre sa mère quand elles étaient seulement les deux filles ensembles et la chef de l’ordre. Ses moments de tendresse étaient d’ordre privé et elle savait très bien comment jongler entre les deux parce qu’elles étaient habituées. À la réponse de sa mère, son sourire s’élargit encore plus.

« Je le souhaite aussi, parce que pour une fois je pourrai manipuler mon épée plus aisément et ainsi avoir l’air moins nulle avec cette arme Very Happy »

Dit-elle beaucoup trop énervée de penser qu’un jour son problème sera réglé et qu’elle n’aura plus à s’en faire avec cette dite arme qu’est l’épée ^^ C’était sa bête noire et elle tentait le plus possible d’y survivre et de la maitriser, mais impossible son corps frêle d’elfe et ses muscles refusait de lui offrir cette chance. Elle était une jeune fille tellement passionnée par tout ce qui l’entourait qu’elle agissait comme un caméléon et se fondait un peu dans la masse. Elle s’entendait après tout le monde ou presque, en fait elle n’avait pas rencontré des personnes qu’elles détestaient, mais elle savait qu’elle était plutôt du type solitaire et c’était là que les choses se compliquaient Elle s’était isolée dans la vie par ses passions, mais aussi pour éviter d’avoir à mentir aux autres. Son sourire était encore présent en entendant parler de sa tante. Puis sa mère posa une main sur son épaule.

« Je comprends maman, mais j’espère avoir la chance de les rencontrer bientôt et surtout de pouvoir aller les visiter. Je ne suis pas tout à fait étrangère. Tu étais avec eux durant ton absence ? »

Impossible que la curieuse de Freya ne pose de questions à sa mère sur la disparition de celle-ci. Surtout qu’elle venait de parler de leur peuple !

« J’ai plusieurs sentiments, je veux les rencontrer et j’ai hâte de les voir, mais en même temps, je suis inquiète. S’ils ne m’aimaient pas ? S’ils ne voulaient pas en avoir de petite-fille ? »

Freya avait l’air solide comme un roc, mais c’était une facette qu’elle se donnait au sujet de sa famille biologique. Elle tentait de tout faire en sorte pour que sa mère ne voie pas cela et surtout qu’elle n’ait pas de pression avec sa décision. Elle se ferma les yeux lors du baiser, appréciant chaque petite seconde en présence de sa mère, mais surtout de chaque parcelle d’amour et de tendresse entre les deux. Elle regarde sa mère qui visiblement avait une question à lui poser. Elle souria un peu face à sa question.

« Non pas vraiment, en fait je passe presque tout mon temps dans la bibliothèque tu le sais maman. J’adore y passer mes journées lorsque je ne m’entraîne pas avec maître Théodora. Je devrais faire plus attention à la voir aussi »

En fait elle s’était isolée lors de l’absence de sa mère et c’était une chose qu’elle faisait souvent. Elle allait dans la bibliothèque afin d’être seule avec elle-même et surtout de pouvoir réfléchir sans avoir à se justifier auprès de quelqu’un.

« J’aime bien sa présence, elle est quelqu’un de fascinant. Elle a un caractère bien trempé et elle croit en elle et dans ses convictions. Peut-être que cela m’aiderait à sortir un peu de ma carapace »

Affirma-t-elle en souriant à sa mère. Oui bien sûr que les adultes étaient des modèles pour elle. Sa tante était un modèle un peu plus rebelle. Elle voyait en elle, une grande force de caractère, une femme qui croit en elle et surtout qui sait dire son opinion. Puis elle écouta la dernière question de sa mère, elle se mordit la lèvre inférieure, elle ne pouvait pas être totalement honnête avec sa mère, car elle tentait de la protéger.

« Ça va très bien avec maître Théodora maman. Elle est très attentionnée et elle adapte nos pratiques avec ce que je sais faire. Elle sait que j’ai une très grande motivation et un grand entêtement alors elle forme nos pratiques en fonction de cela. J’aime beaucoup ça. »

Affirma-t-elle en tentant de forcer un petit sourire, elle camouflait la douleur de devoir lui mentir face à sa véritable identité. Elle se sentait mal à chaque fois qu’il parlait de famille ou encore du chef, mais en même temps, elle ne voulait pas que sa mère se sente mal, alors elle espérait que sa mère ne pose pas plus de questions sur ce sujet. Elle tenta de changer de sujet même.

« Alors maman on se pratique un peu ? Un concours de lancer du couteau ? »

Elle excellait dans ce domaine, alors elle savait qu’elle avait une chance de battre sa mère ou d’être près d’elle dans la précision Very Happy !

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Hela (vava), Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Mes deux parents sont des elfes de sang pur, ce qui fait de moi une elfe.
royaume : Je suis tout d'abord née au royaume des elfes avant de m'établir à Émeraude à cause de mon statut de chevalier.
âge : 32 ans
métier : Je suis née princesse des elfes avant de dévouer corps et âme à mon rôle de chef des chevaliers d'Émeraude, Maître d'Isaiah
Messages : 963
Âme-soeur : Telles les ténèbres de la nuit, la lumière de soleil, le néant de l'espace... Elle est là, mais imperceptible, encore inconnue.
partie libre :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Jeu 6 Avr - 3:47

Time pass with a mother and his daughter
Vëlessia & Freya
Personne ne mérite la mort. Personne ne mérite de se voir
arracher à leur famille, à leurs proches... Mais parfois c'est
une chose inévitable pour sauver un grand nombre de personnes...
••••

J'ai toujours préféré voir ma fille épanouie et j'aurai préféré que ce secret n'en soit pas un, mais je n'ai pas vraiment eu le choix. Les choses pouvaient mal tournées si cette information tombait entre de mauvaises mains. Je ne pouvais me permettre de mettre la vie de ma fille en danger. Je l'aime bien trop pour pouvoir lui faire ça. Ainsi blottie dans mes bras, je respire en douceur les effluves de sa chevelure dorée et je ferme les yeux pendant quelques secondes. Ses paroles remplissent soudain le silence et je redresse la tête afin de la regarder. Le commentaire de Freya à propos de son temps passé à la bibliothèque me fait doucement rire. Je dois avouer qu'elle tenait ça de moi! Je l'écoute ensuite me parler de Théodora son maître. J'aime beaucoup Théodora comme personne. C'est une jeune femme patiente, douce et surtout elle mérite sa place parmi nous. Je ne doute pas une seule seconde de sa loyauté envers Émeraude et je sais qu'elle pourrait mourir pour l'Ordre. Je n'ai jamais aimé perdre un seul des membres de l'Ordre, mais c'est dans la nature de ravir certaines personnes aux gens qu'ils aiment.

« - Théodora est un très bon maître pour affirmer ton caractère, mais également ta douceur. Théodora est une bonne moyenne des deux. Elle a certes un caractère trempé, mais je la connais également comme une jeune femme patiente et douce. Elle sait quand arrêter et quand foncer. Je sais qu'elle ne foncerait jamais tête baissée, sauf si quelqu'un est blessé. Sur ce point nous nous ressemblons bien. »

Je baisse légèrement les yeux pour regarder ma fille. Soudain, ses prochaines paroles vinrent éclairer mon visage d'un doux sourire et je fis quelques pas sur le côté. Je me mettais ainsi en position, face à la cible en face de nous. Le lancer du couteau n'est pas mon point fort puisque les armes à distance ne l'ont jamais été. Normalement, les elfes sont bons avec les armes éloignées, surtout avec l'arc, mais pas moi. J'ai surtout été entraînée à l'épée et aux dagues, doublés par un bouclier. Il était donc évident que j'allais sûrement perdre cette manche. Je détestais perdre, mais contre ma fille c'est une autre histoire. Je n'ai jamais eu l'orgueil de perdre face à elle et je sais qu'elle fait cela pour s'entraîner plus que par estime de se montrer meilleur que quelqu'un. Je me dirige donc vers la grande table en bois où sont déposés plusieurs couteaux à lancer. Le forgeron d'Émeraude a toujours su fabriquer de magnifiques armes. Certes elles ne sont pas aussi belles et raffinées que celles des elfes, mais elles restent tout de même magnifiques.

« - Tu as choisi un domaine où tu sais que je n'excelle pas vraiment. Toi et moi ne sommes pas semblables sur le plan guerrier. Tu préfères les armes à distance, tandis que moi je suis davantage pour les armes rapprochées ou même le corps-à-corps. Néanmoins... Je ne vois pas cela comme une compétition, mais plutôt comme un entraînement. »

Les compétitions au sein du château ne m'intéressent pas. Quelques hommes venaient parfois me voir avec l'idée de me défier, mais chacun finissait le visage contre le sol, ridiculisé devant les autres. Je n'ai jamais accepté de combat aux armes à distance puisque cela restait inutile. Si quelqu'un souhaitait me lancer un défi, il fallait que les chances soient équilibrées et ainsi que la discipline choisie convienne aux deux personnes. Je prends quelques couteaux sur la table et je m'avance vers Freya. Je lui tends cinq couteaux et j'en garde le même nombre dans l'une de mes mains. Je lui fis un signe de la main en direction de la cible. « - À toi l'honneur de commencer. » Puisqu'elle était l'investigatrice de cet entraînement, je lui laissais l'occasion de commencer. Deux cibles se trouvaient devant nous. Une pour chacun d'entre nous. Je souffle légèrement. Je ne sais pas pourquoi je ressens cette chose au fond de mon ventre, comme si quelque chose de mal allait se produire, mais pas maintenant. J'avais déjà eu cette sensation autrefois... Calmement, mon rythme cardiaque réussit à retrouver un semblant de normal et je redresse les yeux sur la cible de ma fille, attendant qu'elle lance son premier tir.


••••

by Wiise

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 261
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   Mar 11 Avr - 5:58

TIME PASS WITH A MOTHER AND HIS DAUGHTER × ft. VELESSIA & FREYA

Ses quelques instants coller contre sa mère ou le silence avait régner réconfortait beaucoup Freya qui adorait ressentir l’amour et surtout la sécurité en présence de sa mère. Le rire de sa mère la fit sourire encore plus. Elle savait pertinemment que sa mère était comme ça également et que c’était quelques choses que sa mère lui avait transmises, alors difficile de ne pas faire de lien entre les deux personnes. C’était un maître très agréable pour Freya, elle était capable de faire sa part et de vivre avec elle, après tout cela faisait 4 ans, qu’il passait leur vie ensemble. Elle souria en la regardant e acquiesa. Freya manquait un peu de chien et de caractère par moment et c’était en soi quelqu’un qui faisait toujours ce qu’elle avait à faire, mais elle ne se fâchait jamais et était plutôt du genre à tout garder pour elle.

« Oui bien sur maman que c’est un très bon maître, j’apprends beaucoup en sa présence et elle est très présente pour moi. Je suis bien avec elle, elle me pousse sans trop le faire. Je suis heureuse et je fais tout de mon mieux pour l’aider. »

En voyant ce que sa mère fait, Freya ne peut s’empêcher de lui retourner son sourire. Elle la regarda alors qu’elle se mettait en position devant la cible qui était près d’elles. Elle était très bonne en armes à distance, alors que sa mère l’était en combat rapproché Freya ne se serait pas volontairement mis dans l’embarras face à sa mère. Elle ne souhaitait pas nécessairement battre sa mère dans une fausse compétition, elle avait seulement envie après cette absence de bien paraître devant celle-ci. En entendant parler sa mère, elle souria un peu.

« Oui en effet maman, mais tu dois bien pratiquer, alors c’est comme une pratique pour toi et moi pour peaufiner ce que je suis capable de faire. En fait, je ne sais pas pourquoi j’ai toujours eu une facilité avec les armes à distance que celle rapprochés. Je crois que c’est parce que ma masse corporelle est moins musclée que la tienne. Bien sure je sais que ce n’est pas une compétition. »

Freya savait très bien que sa mère détestait les compétitions. Alors la jeune fille aimait plutôt passer des moments, seule à seule avec celle-ci et tout simplement pouvoir profiter de chaque seconde. Une fois que sa mère lui apporte les couteaux, elle les prend et souria lorsque sa mère la laisse lancer le couteau en premier. Freya n’était pas nerveuse du tout, car elle maîtrisait très bien le lancer du couteau. Elle regardait sa mère lorsque celle-ci souffla légèrement, elle avait un drôle d’air et elle la regarde sceptique.

« Ça va maman ? »

Dit-elle inquiète, après tout elle revenait d’un long périple et elle ne savait pas pourquoi elle était partie à la base aussi longtemps. Puis elle se place en position et lance le couteau à quelques millimètres du centre de la cible. Elle se retourne vers sa mère, le sourire de satisfaction sur le visage. Elle adorait lorsque son couteau était pratiquement ou elle avait visée.

code by lizzou × gifs by tumblr





_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Time pass with a mother and his daughter (Freya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Time pass with a mother and his daughter (Freya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Hail Mary Pass !
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legacy Of Enkidiev :: Émeraude :: Le palais :: Salle d'entrainement-
Sauter vers: