L'épidémie s'est étendue aux royaumes de Diamant, de Rubis et de Perle.
Toutefois, leurs frontières ne sont pas encore fermés, puisque la situation n'est pas encore aussi pire qu'à Opale.
Veuillez prendre cet avancement en compte lors de vos prochains rps

Si possible, veuillez favoriser les personnages masculins, les pvs et les scénarios lors de votre inscription. Merci!


Partagez | 
 

 Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier d'Émeraude

race : Humain
royaume : Turquoise
âge : 27 ans
métier : Chevalier d'Emeraude
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Jeu 8 Déc - 19:40

Voilà un moment déjà que son père pensait lui envoyé une missive pour le faire venir au royaume de turquoise afin qu'il puisse rencontrer sa petite soeur et la nouvelle reine de Turquoise. Simplement, il savait que le faire venir pour une raison si trivial ne ferait que le déranger. En revanche, s'il le faisait venir pour une bonne raison sans doute viendrait-il. De ce fait, il avait écrit une missive qu'il avait confié à l'un de ses hommes de confiance pour qu'il puisse se rendre au château du royaume d'Emeraude.

Pendant ce temps-là, Nathan s'était levé depuis un certain temps et avait profité que tout ses compères dorment pour prendre un bain avant eux. Il savait que normalement, les femmes passaient avant les hommes, ce qui était normal selon lui. Cependant, à cette heure-ci il était sûr de ne trouver personne. Et heureusement pour lui, il avait eu raison. Nathan eu tout le temps de se prélasser et détendre ses muscles avant de sortir environ quarante minutes plus tard. Il ne se faisait pas masser comme à son habitude. A la place de cela, il pria un peu avant de se sécher. Être croyant, c'est faire vivre les dieux et prier après s'être purifier prouve sa ferveur à leur égard. C'est tout du moins ce qu'il pensait pour le moment.

Après cette prière adressé à l'ensemble du panthéon, il se sécha et se rhabilla en mettant sa tenue de chevalier. Certes, il n'avait pas mis l'armure et ses protections, mais ce n'était pas dérangeant. Etant levé et pas prêt de se rendormir, il comptait en profiter pour faire une patrouille sur les remparts. Il ne s'attardait donc pas dans les bains, surtout si les femmes se levaient et qu'il était surpris sur les lieux. Marchant dans l'escalier et quittant l'enceinte de l'intérieur du château, il traversait la cour intérieur avant de monter les marches menant aux remparts. Et par une simple demande à un garde il se renseignait sur les choses suspectes éventuelles qu'ils auraient pu observer. Mais ils avaient rien à signaler. De ce fait, il les laissait continuer en marchant un peu sur les remparts lui aussi. Cela le calmait un peu, mais il fallait qu'il s'améliore encore pour pouvoir être capable de se battre si besoin en est. Il était assez bon à la lance et encore meilleur à l'arc, mais ce n'était pas assez.

Tournant toujours en boucle pendant un moment, Nathan décidait d'arrêter et descendait pour s'entraîner à la lance sur un mannequin. Hélas, il se souvenait avoir entendu dire qu'il ne fallait pas y toucher. Et il eut une idée. Il demandait à plusieurs gardes de venir pour s'entraîner avec lui. Ceux-ci hésitait, ne voulant pas quitter leur poste, mais après l'insistance donner par Nathan, ils acceptèrent et le combattait avec acharnement dans la salle d'entraînement. Nathan, lui, n'utilisait qu'une lance et pas sa magie.
Revenir en haut Aller en bas
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Bazzart, Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 32 ans
métier : Je suis Chef de l'Ordre et je suis le maître d'Isaiah. Mon autre métier est celui de guérisseuse et je suis également l'une des princesses du royaume des elfes
Messages : 828
Âme-soeur : Nathan Volsk
partie libre :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Hier à 3:41

Dur de retrouver le sommeil
Nathan & Vëlessia
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Mes yeux sont plantés sur le plafond de ma chambre alors que ma respiration est lente, régulière. Je lève doucement les mains pour les déposer contre mon ventre et je ferme les yeux pendant plusieurs minutes. Aucun son n'est émis dans ma chambre. Mon écuyère n'est pas là. Je suis restée allongée parce que j'avais besoin d'un peu plus de temps. Mon coeur est douloureux dans ma poitrine ainsi que mon esprit tourmenté par la maladie de mon père. Je me demande intérieurement si quelque chose se produit vraiment autour de nous, quelque chose comme une épidémie ou si ce n'est que le coup du hasard qu'il est tombé malade. Mon père est vraiment quelqu'un de solide et il n'est presque jamais tombé malade. Même si les elfes peuvent vivre plusieurs siècles, je suis inquiète de son état, car il a quand même un certain âge. Il atteint bientôt le troisième siècle, ce qui est quand même vieux pour un elfe, surtout pour un souverain. Je prends encore plusieurs minutes allongée sur mon lit avant d'ouvrir les yeux et de lentement me redresser comme si mes muscles me faisaient souffrir, mais pourtant je n'étais pas blessée. Je passe les mains sur mon visage et je pousse un long soupire. Je me lève et je passe vers l'armoire en bois où je prends des vêtements du dessous tout comme la tunique de l'ordre. Je n'ai pas besoin de l'armure pour le moment. Je la laisse donc là et je me dirige vers les bains. Normalement j'ai déjà pris mon bain à cette heure, mais j'ai traînée. J'ai avertis mon écuyère qu'elle pouvait faire ce qu'elle désirait de sa journée. Je n'avais pas la tête à l'entraîner aujourd'hui. Qu'elle en profite puisque cette opportunité ne se présentait pas souvent.

Mes pas me guident vers les bains pour les femmes et je glisse dans l'eau chaude dès que je suis débarrassée de mes vêtements. Je regarde autour de moi. Deux autres femmes sont présentes, toutes les deux chevalières. Mon masque de marbre habituel a bien repris le dessus sur les ombres qui sont passés dans mon regard. « - Maître Vëlessia, demoiselle Isaiah n'est pas avec vous? » demanda soudainement l'une d'entre elle en me fixant alors que je regardais par l'une des vitres isolées en hauteur. Je penche doucement la tête vers l'arrière afin que ma tête repose contre l'un des coussins. « - Non. Aujourd'hui est l'une des rares journées où mon écuyère peut faire ce qu'elle désire. Qu'elle en profite. » Les dames semblent alors surprise de mon geste. Je le sens. Je peux sentir leurs émotions qui s'infiltrent en moi comme une coulée d'eau. Je redresse la tête et je viens planté mes yeux bleutés dans les tiens, à tour de rôle. « - Si vous voulez juger mes méthodes, dîtes-le clairement, mesdames. » Les deux chevalières semblèrent ravaler leurs paroles. Je ressens de la honte émanant de toutes les deux. Je me laisse couler jusqu'à avoir de l'eau au-dessus de la tête et j'émerge de nouveau, mais complètement cette fois. J'attrape ma serviette que j'entoure autour de ma taille et je me sèche. Je secoue mes longs cheveux blonds. Habile de mes mains et habituée, je fais une stresse que je fais resté grâce à un petit morceau de métal que j'avais confectionné. Je m'habille ensuite et je me dirige calmement vers le hall où la nourriture restait un moment sur les tables. Je prends quelques fruits ainsi que du pain afin de subvenir à mes besoins nutritifs avant le repas de midi.

Lorsque j'eu terminée de manger, je me dirige vers la salle d'entraînement du château. Mes pas ne résonnent pas. Je suis silencieuse jusqu'à mon arrivée. Je n'ai pas encore imposée ma présence que j'entends des lames s'entrechoquer. Des gens s'entraînent. Je m'avance encore un peu afin de voir de qui il s'agit et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir le chevalier Nathan. Je croise les bras, regardant le combat qui se déroule sous mes yeux. Plusieurs gardes essayaient de le désarmer. Si la lancer était assez près de moi, je savais l'utiliser comme une épée. Toutefois, si je devais la lancer, là c'était une toute autre histoire tout comme l'arc. Ce n'étaient pas mes armes préférées ni celles avec lesquelles j'avais le plus de facilité. Je m'avance alors encore un peu et dès que les gardes m'aperçoivent ils cessent le combat en prenant garde aux mouvements du chevalier et reculent. Nathan n'a pas été initié comme la majorité d'entre nous. Il est ce qu'on appel un chevalier d'exception. Il est arrivé à l'âge adulte afin de rejoindre nos rangs, testé par le magicien et moi-même afin de vérifier ses aptitudes. Je me rapproche calmement du chevalier et je me pose devant lui. Mon visage est dégagé par la tresse que je me suis faite quelques minutes plus tôt. « - Tu n'as pas vraiment pris des adversaires à ta taille... » dis-je calmement en le regardant dans les yeux. Les armes proches sont mes préférées. Personne n'a encore réussi à me défaire. Les armes à distance comme l'arc sont principalement ma faiblesse au niveau du combat. « - Tu n'as pas demandé à un autre chevalier de participer à cet entraînement? » demandais-je calmement toujours en le regardant. La lumière autour de cet homme me perturbe, surtout quand je sais ce qu'elle signifie.

Made by Neon Demon

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Émeraude

race : Humain
royaume : Turquoise
âge : 27 ans
métier : Chevalier d'Emeraude
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Hier à 17:22

Nathan était un combat d'exception avec la lance ou l'arc et il voulait toujours se perfectionner afin de ne pas être laisser à la traîne. Il savait qu'il avait été jaugé par le magicien du royaume en personne et le chef de l'ordre. Cependant, il y avait un fossé qu'il n'arrivait pas à réduire. Celui d'être leur compagnon. La raison à cela était qu'ils avaient tous été ensemble dès leur enfance contrairement à lui. Ce qui est assez dur à comblé. Nathan avait plus d'affinité avec les gardes d'ailleurs. Et bien qu'il n'avait pas sa langue dans sa poche et qu'il était plutôt honnête, il ne savait pas trop comment aller de l'avant avec ses camarades. Sans doute devrait-il essayer d'aller un peu plus vers eux. Mais comment.. Voilà la question.

Quoi qu'il en soit, les gardes avaient tous une arme différente. Ils étaient quatre.. Non cinq. Leur armes respectives avaient tous leur propre portées : lance, épée, masse, la hache et le fléau. Nathan était en perpétuel mouvement tout en étant sur la défensive. Il ne fallait pas qu'il puisse perdre sa concentration, sinon il n'aurait plus son arme en main. Le but de son entrainement était d'utiliser son arme dans des situations difficiles et sans utiliser la magie.

D'après son expérience en combat, la magie ne résout pas toujours tout et du moment qu'on peut s'en passer alors mieux valait ne pas l'utiliser. Qui sait quand il en aurait besoin. S'il s'était épuiser à s'en servir et qu'une assaut était donné et qu'il fallait qu'il en fasse usage, mieux vaudrait qu'il puisse utiliser ses dons magiques. Nathan était si résolu dans sa conviction qu'il se montrait très dur envers lui-même au point de ne pas sous-estimé les gardes. Cela lui arrivait parfois, mais de moins en moins. Et aujourd'hui, en cet instant présent, il ne sous-estimait personne. Le combat était assez dur et les lames s'entrechoquaient. Tout se jouait au niveau des esquives et des contre-attaques. Ne voulant blesser personne, celui qui était désarmé perdait.

Hélas, le combat fut stoppé lorsque la chef de l'ordre arrivait et Nathan se reposait un peu. Il gardait en main sa lance tout en la regardant d'égal à égal. Certes, il n'avait pas son talent pour diriger, mais il était son compagnon et de ce fait son égal. En quelque sorte. Lorsqu'elle lui parlait il souriait un peu du coin des lèvres avant de lui répondre. " Les gardes sont plus doués que tu ne le pense" Il leur faisait signe de partir en les remerciant d'un hochement de la tête avec un léger sourire.

- Si je n'ai pas demander de l'aide à un chevalier, c'est par simple camaraderie. Je ne me sens pas encore digne d'être considéré comme un des votres. Ce sentiment d'être à part vient surement du fait que je suis un chevalier d'exception. Je veux juste leur montrer que je suis quelqu'un sur qui on peut compter.

Il disait cela en serrant son poing en le regardant avec ferveur et convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Bazzart, Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 32 ans
métier : Je suis Chef de l'Ordre et je suis le maître d'Isaiah. Mon autre métier est celui de guérisseuse et je suis également l'une des princesses du royaume des elfes
Messages : 828
Âme-soeur : Nathan Volsk
partie libre :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Hier à 17:52

Dur de retrouver le sommeil
Nathan & Vëlessia
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

J'ai observé les gardes se battre contre le chevalier. Quatre contre un n'était pas égal. Mes yeux suivaient leurs mouvements avant que j'impose ma présence et qu'ils arrêtent. Je m'avançais lentement jusqu'à faire face à mon confrère. J'étais peut-être chef de l'Ordre, mais les chevaliers étaient égaux, sauf lorsqu'il était question de guerre ou de discipline. Mon caractère m'a permis de me rendre au sommet de l'échelle hiérarchique des chevaliers parce que je sais prendre les conflits et surtout de me faire respecter par les autres. Les paroles de Nathan me vinrent et j'affiche un petit sourire aux lèvres. « - Les gardes sont de bons combattants, mais ils ne sont pas aguerris comme les chevaliers parce que leurs entraînements n'est pas aussi compliqué et surtout aussi difficile. Je ne remets guère en doute leurs compétences, mais pour ce qui est de l'entraînement d'un chevalier... rien ne vaut un combat entre nous, qu'il soit magique ou non. » Parce que même un garde pouvait avoir un ou quelques pouvoirs magiques qu'on ne connaissait pas. Je l'écoute me parle de son sentiment de ne pas encore ''appartenir'' aux chevaliers et je fronce doucement les sourcils.
« - Lors de ton arrivée, les gens ont pu voir en premier un prince et non pas un chevalier parce que tu n'as pas grandi avec nous. Seulement... Tu as passé les épreuves que moi et Erik avions préparés. Tu as été adoubé et tu peux te considérer comme l'un des nôtres. » Je prends calmement une épée que l'un des gardes avait laissé au sol. Je dépose la pointe sur le sol, m'appuyant légèrement sur le pommeau. « - Tu as le titre de Chevalier, ce qui signifie que tu es l'un des nôtres. Ne pense pas le contraire. » Avant même de prévenir avant de faire quoi que ce soit, je redressais l'épée dans un mouvement très rapide et vint donner un coup plus que puissant à la lance qu'il avait entre les mains, provoquant sûrement un petit choc dans son bras. J'affiche un petit sourire aux lèvres.

« - Personne n'a réussi à me défaire à l'épée, même pas la seconde meilleure de l'ordre avec cette arme. Si tu souhaites un adversaire à ta taille je serais heureuse de t'enseigner. Je ne pourrais pas t'aider avec les armes à distance puisque ce n'est pas mon domaine... mais pour tout ce qui est des armes proches je peux t'aider. » Le rôle de chef n'était pas seulement de veiller sur les autres, de donner des ordres, mais c'est aussi d'aider ses confrères, ses consoeurs et les villageois. Il faut se tenir droit et surtout avoir la tête froide sur plusieurs situations. Malheureusement, je suis aussi un être vivant, donc ma tête n'est pas toujours froide. J'ai été reconnue pour mon caractère bouillonnant et cela ne m'a pas empêchée de devenir chef. J'affiche toujours un petit sourire en direction du chevalier et j'ai remis la pointe de l'épée sur le sol.
« - Je ne suis pas inquiète pour tes aptitudes, Nathan. La principale chose sur laquelle je m'inquiète c'est que tu n'as pas vu les misères qui rôdent autour de nous et la guerre. Il ne faut pas seulement pouvoir se battre, mais aussi de savoir encaisser les malheurs qui nous entoure, de voir des familles pauvres, des enfants orphelins parce que leurs parents ont été tués. » Ces genres de choses. Allait-il assumer ces visions d'horreur le moment venu? Lorsqu'un chevalier grandi dans le château, il est facile de le confronter rapidement à cette malheureuse réalité, mais un chevalier d'exception c'est différent.

Ma tête se tourne légèrement pour regarder les gardes qui nous observe et je leur envoie simplement un message télépathique pour qu'ils retournent à leur travail. Parfois, un garde pouvait se promener un peu puisqu'il n'y avait pas grand chose à faire, mais son travail est primordial et de base à la sécurité du château. Je remets mon attention sur Nathan et je plonge mes yeux dans les tiens. Je ne sais pas si je dois aborder le sujet de cet halo lumineux autour de lui ou si je garde cette information pour moi. Plusieurs personnes trouvent son âme-soeur un jour, mais je ne pensais pas rencontrer la mienne. Les âmes-soeurs ne finissent pas toujours ensemble, parfois il peut s'agir d'un membre de la famille... c'est surtout que cela signifie que c'est la personne qui te complète. La moitié qui te manque, en quelque sorte.
« - Est-ce que tu souhaitais rester ici ou aller ailleurs? » lui demandais-je calmement. Le choix appartenait à mon frère d'armes. Je lui proposais d'aller se promener ou nous pouvions aussi rester ici. L'un ou l'autre ne me dérangeait pas. Pendant que j'attendais sa réponse, mes pensées recommençaient à s'éparpiller un peu. Je pensais surtout à mon père. Le royaume des elfes n'était pas permis aux étrangers. Je pensais aller le voir prochainement afin de me quérir de son état. Je n'appréciais pas vraiment recevoir des nouvelles que par messagerie. Je voulais le voir de mes propres yeux et voir si je ne pouvais pas faire quelque chose. Je sais que Morgane est une excellente magicienne et qu'elle saura quoi faire... Mais deux têtes valent mieux qu'une. Je me sens un peu impuissante de me retrouver ici pendant qu'il est malade.

Made by Neon Demon

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Émeraude

race : Humain
royaume : Turquoise
âge : 27 ans
métier : Chevalier d'Emeraude
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Hier à 19:07

Nathan avait regardé son poing et sentait la rage monter en lui. Il ne savait pas ce qu'il devait faire pour gagner une si profonde amitié qu'avait les chevaliers entre eux. Il se sentait exclus. Il arrivait pourtant à leur parler, mais lorsque tout le monde était regroupés, il avait du mal à s'affirmer comme il le faisait auparavant lorsqu'il faisait partie des soldats du royaume de turquoise. Lorsque Vel lui parlait qu'il avait le titre de chevalier tout comme ses compagnons, il la regardait droit dans les yeux et il eut juste le temps de bien placé sa lance pour parer son coup. Son bras tremblait légèrement. Elle avait beaucoup de force en elle, cela se sentait dans l'impression qu'elle dégageait. Et pas uniquement une grande force morale. Elle était comme un volcan. Calme, mais redoutable une fois en éruption.

Lors du choc, il avait ressenti un frisson. Le même qu'il avait ressenti lorsqu'il l'avait affronté. Elle était redoutable et il voulait l'affronter sérieusement. Comme si il en avait besoin. Oui, il en était sûr. Nathan devait savoir jusqu'où ses techniques, son expériences, sa force, son agilité et tout ce qu'il avait acquis jusque-là pouvait l'emmener. Avait-il assez de talent pour la battre ? Pourrait-il être reconnu par elle non pas en tant que chevalier, mais en tant que camarades et en tant qu'homme ? Nathan avait du mal à répondre à toute ses questions.

Tout en se posant ses questions, Vëlessia lui parlait de nouveau et de ce qui l'inquiétait à son sujet. Il l'écoutait sans pour autant bouger et il répliquait presque aussitot afin de lui répondre et ne pas lui laisser le temps de bifurquer sur une autre question. "Je le suis déjà. Je n'ai jamais été vraiment un prince se cloitrant derrière des murailles. Je préfère être là en première ligne pour protéger tout les peuples et ce, même si on en viendra à me haïr." Il mettait un point d'honneur à cela et lorsqu'elle lui parlait de changer de lieu, il en venait à sourire en abaissant son arme sans l'attaquer.

- Allons à l'extérieur, je souhaite un duel très sérieux. J'ai besoin de réponse à certaines questions et tu es un adversaire idéal. Je te propose par ailleurs qu'on puisse utiliser tout ce qui est à notre portée comme arme, mais en restant restreint à trois choix d'armes, pas plus. Quand au condition de victoire, je te laisse le choix.

Il attendait de voir sa réponse avant de se rendre vers la cour extérieur où ils auront plus de place pour se battre et faire moins de dégâts possible.
Revenir en haut Aller en bas
Chef des chevaliers d'Émeraude
I will fight all my life for the freedom
crédits : Bazzart, Moi (gif 1), Tumblr (gif2)
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 32 ans
métier : Je suis Chef de l'Ordre et je suis le maître d'Isaiah. Mon autre métier est celui de guérisseuse et je suis également l'une des princesses du royaume des elfes
Messages : 828
Âme-soeur : Nathan Volsk
partie libre :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Hier à 20:02

Dur de retrouver le sommeil
Nathan & Vëlessia
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.


Je le regardais toujours d'un regard neutre, ne pouvant pas me permettre de me laisser emporter par mes émotions et les interrogations qui se logeaient dans ma tête. Nathan devait comprendre qu'il était un chevalier d'Émeraude et qu'il devait se considérer comme les autres. Je ne pouvais pas me permettre de voir un chevalier sombrer pour une telle raison. « - Cela m'étonnerait qu'on en vienne à te détester si tu veux être en première ligne pour protéger les innocents. C'est normalement une qualité recherchée afin d'être dans l'ordre. » Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête, mais je ne suis pas totalement présente. Les prochaines paroles de mon frère d'armes me tirent de mes rêveries et je lève les yeux pour le regarder. Je sais qu'il souhaite un duel, mais je ne sais pas si je suis assez en force afin de pouvoir compléter le combat et je crains les blessures qui peuvent surgir. Je le suivis calmement jusqu'à l'extérieur de la cours où nous pourrions ainsi mieux nous battre. Je ne crains pas la défaite en ce moment, car mon corps n'est pas à son meilleur, surtout mon mental qui est oppressé par l'inquiétude et l'impuissance. Je m'avance calmement vers lui en le regardant dans les yeux. « - Commençons simplement par une arme et nous verrons par la suite. Je ne me présente pas sous mon meilleur jour. » répliquais-je cette fois avec plus de fermeté à son intention.
Je n'aime pas paraître faible devant les autres et leur dire ce qui n'allait pas, mais puisque les armes sont vraies et peuvent blesser, je préférais alors être honnête à son intention. Je ne pouvais pas faire semblant de ce qui se passait en moi, ce qui me rendait plus faible. Je choisis mon arme principale: l'épée. Personne ne m'avait défait et je ne crois pas que ce soit le cas pour aujourd'hui. Je préfère l'épée longue, la dague et la hanche aux autres armes. Si nous devons nous rendre jusqu'à trois armes, ce sera sûrement celles-ci pour moi. Nous marchons encore un moment avant de pouvoir nous retrouver sur une grande surface où il n'y avait personne. Je dégaine mon épée et je regarde Nathan droit dans les yeux. Mon regard semble alors avoir changé. Il est devenu concentré, légèrement plus sombre qu'à l'ordinaire alors que je levais doucement la lame de mon épée en le fixant toujours droit dans les yeux. Je ne suis pas le genre à attendre que l'autre m'attaque. Je n'ai pas peur de prendre les devants et d'attaquer mon adversaire en premier.

Je regarde l'arme qu'il a choisi de prendre. Je tends ma lame vers l'avant afin de toucher le bout de mon épée à la lame qui m'est adverse. Je prends quelques secondes à observer davantage Nathan avant que l'épée ne tourne dans ma main grâce au pommeau. Je fais un cercle défini avant que le premier coup ne soit donné. Mon pied s'avance vers l'avant alors que le premier choc entre le métal se fait entendre. Je suis peut-être une femme, mais ma puissance de frappe est normalement légèrement supérieure à mes ennemis, même s'ils sont des hommes. Je me suis entraînée dure pendant presque toute ma vie et cela se résulte à comment je suis aujourd'hui. Nathan ne devrait pas se sentir coupable s'il en vient à perdre le combat. S'il avait été un élève ayant grandi pendant toute son enfance et adolescence ici je pourrais comprendre qu'il pourrait me défaire, mais vu son ancien grade, je doute qu'il pourrait faire tomber l'épée d'entre mes mains. Mes mouvements sont rapides, fluides et surtout agiles. Être une elfe aide à certains points lors des entraînements et des combats puisque nous sommes surtout reconnus pour notre agilité. Je ne faiblis pas au fil des coups qui s'abat contre la lame de Nathan. Chacun reste puissant et surtout calculé. Mon esprit est dérangé, mais je suis encore capable de me battre convenablement pour l'instant. Mais alors que je combattais mon frère d'armes, une image de mon père me vint en tête. Elle n'était pas joyeuse. Je le voyais malade, sur son lit de mort. Je ne sais même s'il est malade à ce point, mais l'image à l'air si vrai que je perds le contrôle de mes moyens.
Le coup que je portais fut dévié et je ne remarquais même pas la lame de mon frère d'armes venir m'entaille au niveau de la hanche. Je ne fis que déposer la pointe de l'épée sur le sol en sentant la peau se déchirer sous la lame. Je lève alors les yeux vers lui. Mon regard est quelque peu égaré. Je ne suis pas moi-même depuis la missive de mon père. Je suis si inquiète que je ne peux plus vraiment avoir un combat des plus assuré. « - Je suis désolée, je ne suis pas au meilleur de ma forme que je te l'ai dis... » Je n'aime pas paraître faible face aux autres, mais cette fois c'était plus fort que moi. Je finis par rengainer mon épée dans son fourreau, une main sur ma blessure. « - Nous aurons la chance de combattre véritablement quand je me sentirais mieux, d'accord? » Je ne voulais pas que le combat soit en force décalée. J'imagine qu'il souhaitait aussi que je sois au meilleure de ma forme afin de pouvoir apporter davantage aux leçons d'entraînement.

Made by Neon Demon

_________________

Vëlessia

Chef des Chevaliers d'Émeraude & Princesse des elfes


Mes roses. 6 au total =):
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]   Aujourd'hui à 14:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Dur de retrouver le sommeil [PV: Vel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» A la recherche d'un devoir ou de sommeil ?! [Mr Lewis]
» Avant que l'on puisse se retrouver... [Libre]
» Besoin d'air. De partir. Pour mieux se retrouver. (Helinä) [x] TERMINE
» Demande particulière, retrouver un mannequin/célébrité..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legacy Of Enkidiev :: enkidiev :: Émeraude :: Le palais-
Sauter vers: