L'épidémie s'est étendue aux royaumes de Diamant, de Rubis et de Perle.
Toutefois, leurs frontières ne sont pas encore fermés, puisque la situation n'est pas encore aussi pire qu'à Opale.
Veuillez prendre cet avancement en compte lors de vos prochains rps

Si possible, veuillez favoriser les personnages masculins, les pvs et les scénarios lors de votre inscription. Merci!


La seconde intrigue est lancée! Rendez-vous juste ici pour plus d'informations.

Nous manquons cruellement de royauté, de peuple et de magie!
Veuillez privilégier ces groupes! Notez que si vous choisissez la chevalerie,

la royauté n'y est pas permise. Merci à vous <3 <3

Partagez | 
 

 You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Jeu 19 Jan - 1:30

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
Si on m'avait un jour dit que je trouverais un jardin aussi coloré que la forêt des fées à Émeraude, je ne l'aurais pas cru! Pourtant, cet endroit était bien réel et j'en étais tombée amoureuse dès que je l'avais aperçu. Des roses d'un rouge écarlate aux agapanthes d'un blanc pure, on retrouvait de tout. Et ce n'était rien comparé à la serre qui se trouvait sur ma droite, à quelques pas seulement. Le petit immeuble de verre restait de loin ma partie préférée de ce grand et merveilleux jardin, car toutes les plantes les plus importantes y étaient entreposées, gardées jalousement par les botanistes. J'avais mis bien du temps et des efforts à les convaincre de me laisser y pénétrer, mais ça en avait valu la peine! Car, chaque fois que je me retrouvais dans l'abri de vitre, j'avais l'impression de revivre les meilleurs souvenirs de mon enfance, soit ceux passés à apprendre la médecine botanique auprès de ma chère mère. J'attendais donc chaque moment avec impatience et aujourd'hui n'y faisait pas exception! Toutefois, je devais d'abord terminer mes tâches dans le jardin principal. Parce que l'unique raison pour laquelle on me laissait accéder à la serre était l'aide que je prodiguais dans le reste du jardin. Je redirigeai donc mon attention vers les jolies fleurs, m'occupant de chaque plant avec attention. Je veillais à donner la bonne quantité d'eau, à bien remué la terre. À y ajouter des fertilisants si besoin et à couper les quelques mauvais herbes qui avaient réussis à se faufiler dans ce lieu magique. Puis, absorbée par ma tâche, je me mis à réfléchir au passé. Mes gestes devinrent donc plus mécaniques. Je travaillais de façon automatique, comme un robot qui referait sans cesse les mêmes mouvements, tandis que mon esprit voyageait ailleurs. 12 ans plus tôt, pour être plus précise. C'était mon anniversaire et ce matin-là, lorsque j'étais sortie pour rejoindre ma mère dans la cours arrière, j'avais eu la surprise d'y découvrir un magnifique rosier. Les fleurs étaient magnifiques, mais le sourire que m'avait adressé ma mère en voyant ma réaction l'était encore plus. Il me manquait, ce sourire. Elle me manquait...

« Aouch! » M'exclamai-je en reculant d'un bon. Plongée dans mes pensées et bâclant mon travail, je ne m'étais pas rendue compte de la manière dangereuse dont je tenais mes cisailles, si bien que je m'étais coupée légèrement le bout du doigt. Une blessure superficielle, loin d'être inquiétante. Toutefois, j'avais honte de ma maladresse. Normalement, j'étais une bonne jardinière et ce genre d'écart restait rare. Heureusement, personne n'avait remarqué mon inatention passagère! Du moins, je l'espérais... Inquiète, je levai le regard, observant les alentours. Il me suffit d'une seule seconde pour remarquer que je n'étais plus seule. Face à moi se trouvait une jeune femme aux traits doux. J'étais tellement absorbée par ma tâche et par mes souvenirs que je n'avais même pas remarqué sa présence! Ainsi, je ne savais même pas depuis quand elle se trouvait là. « Bonjour? Est-ce que je peux vous aider? » Demandai-je, incertaine, mais prenant tout de même le temps de lui adresser un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Jeu 19 Jan - 17:36

Ce matin-là, Freya s’était lever et avait était se purifier comme chaque fois dans le bain du côté des femmes. Elle avait ensuite mit une tunique qui lui avait permit de bien s’entraîner un peu car c’était une acharnée et qu’elle adorait s’améliorer sans cesse. De plus, étant une jeune fille plutôt solitaire, elle avait un besoin fondamental de se retrouver seule. S’entraîner lui permettait de se perfectionner et ensuite elle avait filler vers les bains pour se détendre un peu avant d’aller faire un peu de lecture, elle ne vit pas le temps passée et leva les yeux vers l’extérieur. Elle remarqua que le temps était beau et surtout qu’un peu de temps à l’extérieur ne lui ferait pas de mal.

Elle se rendit donc à l’extérieur après avoir été porter l’ouvrage qu’elle avait commencer à lire dans sa chambre avec son maître Théo qui n’était pas la. Elle se dirigea donc vers les immenses portes et sortie puisqu’elles étaient déjà ouvertes. Elle se dirigea machinalement vers les jardins, c’était un endroit qui lui permettait de se renouer avec ses racines car elle était une descendante des Elfes. Elle adorait la nature et surtout observer ses plantes qui étaient si différentes et en même temps si magnifique et poussait dans une même terre. Chaque plante avait des besoins particuliers, mais ils grandissaient tous dans le même sol ou presque. Cette serre également l’intriguait, mais elle savait que le botanniste serait furax de voir quelqu’un qui n’est pas autorisé autour de ses précieuses plantes, alors elle avait toujours éviter de s’y rendre.

Freya s’était arrêter à quelques mètres d’une jeune femme, elle l’avait vu quelques fois au château dans les jardins. Elle savait aussi que cette femme connaissait sa mère, mais qui ne connait pas la Chef de l’ordre ? Presque personne ce qui faisait en sorte que Freya ne pouvait deviner que sa mère et Rosy s’étaient connu quand et surtout comment. Freya avait hâte de devenir chevalier, car cela lui permettrait de demander plus de détail à sa mère et surtout de ne pas devoir dire ou elle était toujours. Puis elle vit que la jeune femme venait de se couper, elle fit quelques pas et lui souria tout de même. Puis elle lui posa une question « Bonjour, est-ce que je peux vous aider ? ». Elle était là depuis quelques minutes tout de même. Elle lui rendit son sourire également.

« Bonjour vous êtes blessés ? Je peux vous soigner si vous voulez »

Elle était une très bonne guérison, en fait c’était son pouvoir le plus développé et précis.

« En fait, je viens voir les jardins, j’aime beaucoup y être. Cela me permet de me détendre et de renouer avec mon royaume d’origine les Elfes »

Dit-elle en souriant un peu. Elle avait ses cheveux louses qui tombaient sur ses épaules. Elle avait un sourire radieux comme toujours. Ses émotions sur son visage étaient bien réels et surtout elle avait du mal à les cacher.

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Jeu 19 Jan - 19:26

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
La gamine qui me faisait face était jolie. Son visage me rappelait celui d'une poupée en porcelaine. À la fois fragile et doux. De plus, elle était dotée d'un sourire qui paraissait sincère. Probablement le genre de personne à qui il était facile de faire confiance. D'une certaine façon, elle me rappelait moi au même âge, lorsque j'étais encore naïve au point d'accorder le bénéfice du doute à tous ceux qui croisaient mon chemin. Je souhaitais qu'elle ne change jamais, cette enfant. Qu'elle reste douce éternellement. Qu'elle ne soit jamais blessée et qu'elle ne découvre jamais la cruauté dont les gens faisaient parfois preuve. Toutefois, vu la tunique qu'elle portait, ce jour-là finirait bien par arriver tôt ou tard. Elle devait être écuyère, alors un jour, elle découvrirait les horreurs de la guerre. Espéront que ce ne sera pas avant longtemps, toutefois!

« Bonjour vous êtes blessés ? Je peux vous soigner si vous voulez » Bien élevée en plus et généreuse, en plus. Décidément, il s'agissait d'une rencontre agréable malgré la position gênante dans laquelle elle m'avait surprise. Bien sûr, ce n'était rien de bien grave. Mais pour ma part, mon orgueil s'en prenait un coup. Moi qui était habituellement si douée dans ce domaine... J'étais loin d'être fière de m'être ainsi blessée à l'aide d'une simple paire de cisaille. « Vous pouvez faire ça? Franchement, si ça ne vous demande pas trop d'énergie, je ne pourrais refuser cette offre! Ça m'éviterait d'avoir à improviser un bandage pour éviter de recouvrir ces jolies fleurs de sang. » Répondis-je en rigolant, bien que rien de ce que je venais de dire n'était drôle. « En fait, je viens voir les jardins, j’aime beaucoup y être. Cela me permet de me détendre et de renouer avec mon royaume d’origine les Elfes » Ajouta l'adolescente après quelques secondes, en réponse à ma seconde question.

Ainsi, nous avions encore plus de points communs que je le croyais. Bien sûr, les fées et les elfes étaient deux peuples bien différents. Toutefois, nous possédions tout de même quelques ressemblances, dont notre grand amour pour la beauté de la nature. Et, tout comme moi, cette gamine appréciait renouer avec ses racines. Je ne pouvais la blâmer pour ça! Et de toute façon, il s'agissait d'un lieu publique. « Je te comprends parfaitement! Tu me permets de te tutoyer? » Demandai-je avant de continuer. « J'ai été élevée au royaume des fées, alors je ne peux que comprendre ton amour pour cet endroit. Est-ce que tu aimes jardiner ou la présence des plantes t'es simplement rassurante? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Ven 20 Jan - 3:09

Malgré ses 15 ans, Freya était une jeune fille frêle. Elle n’avait pas une grande musculature, mais c’était trompeur, car elle possédait une grande force intérieure et elle savait se servit d’arme comme son avenir allait le demander. Elle était encore un peu insouciante, mais elle vivait déjà des souffrances dont le lourd secret qui entourait sa naissance. Elle ne connaissait pas la réalité, mais elle savait qu’elle devait faire semblant de n’être qu’une écuyer lorsque des personnes étaient présentes en même temps que sa mère.

Son sourire ne s’était pas estompé. Elle était une jeune fille qui adorait aider et surtout qui voulait se rendre utile. Après tout, elle avait fait le choix de devenir chevalier pour voir sa mère plus, mais aussi pour pouvoir défendre et aider son prochain. Alors après que la personne devant elle lui ait autorisée de la soigner. Freya ne l’avait pas vu comme étant dans une mauvaise posture, car même un chevalier qui a les meilleurs réflexes du monde peut se blesser et ce par mégarde. Cela ne pardonne pas sur un champ de bataille, mais en entraînement oui. Freya aimait beaucoup rencontrer de nouvelles personnes car cela lui permettait de créer des liens et surtout d’en apprendre de chaque personne. De plus, elle voyait bien que cette femme était quelqu’un qui connaissait très bien les plantes et les fleurs ce que Freya ne connaissait pas beaucoup. Elle avait du mal à les reconnaître, elle savait celles qu’elle devait toucher ou non dans la plupart des cas pour les champs de bataille,s mais de là à les utiliser à bon escient non.

« Cela prendra quelques secondes, votre blessure est en surface, ce n’est pas très grave. Mon énergie n’en sera pas affectée. C’est un don que je maîtrise très bien »

Avait-elle répondu tout sourire à celle-ci.

« Oui ça serait dommage que ses si jolies fleurs soient gâchés par du sang et aussi que de l’infection se mette de la partie et vous causes plus de douleurs alors que je peux vous régler cela en quelques secondes »

Elle s’approcha les mains de la blessure et elle disparue en quelques secondes. Freya souria et redescendit ses mains.

« Voilà c’est comme si ce n’était jamais arrivé. »

Elle souriait toujours, puis elle lui demanda si elle l’autorisait à la tutoyer ce que Freya acquiesa immédiatement. Cela faisait tout de même drôle de se faire vousvoyez par une plus vieille.

« Je ne sais pas très bien jardiner alors c’est plutôt la présence des plantes qui m’est réconfortante. On apprend l’art de la guerre et j’ai lu des ouvrages sur le sujet, mais de là à bien comprendre et connaître non. Alors vous êtes des Fées ? Cela fait longtemps que vous êtes par ici ? »

Freya osa demander pour savoir un peu plus sur celle-ci, sans être trop insistante. Elle la regarda !

« Vous semblez vous y connaître vous en matière de fleur ? Je vous observais depuis quelques minutes, vous étiez si douce et attentionnée envers chacune d’elle »

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Ven 20 Jan - 16:41

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
Lorsque je lui donnai la permission de soigner ma blessure, Freya approcha doucement sa paume de la mienne. Je savais que certains chevaliers pouvaient guérir magiquement les blessures, mais je ne les avais encore jamais vu en action. J'étais donc curieuse de savoir de quoi il relevait. L'expérience me semblait intéressante, alors j'attendis patiemment que la jeune elfe s'exécute. Le tout ne prit que quelques secondes à peine et à part un léger picotement, je ne sentis rien du tout! C'était parfaitement indolore et si je n'avais pas vu le rayon lumineux émaner de la main de mon interlocutrice, je n'aurais pu deviner son intervention. D'ailleurs, cette dernière semblait parfaitement réussie, puisque ma mince coupure s'était complètement volatilisée, si bien que j'avais l'impression de ne m'être jamais blessée. Franchement, ça devait être pratique comme don. En tout cas, cette fois-ci, il m'avait évité un long détour à l'intérieur du palais, alors, même si en soit ma blessure n'était pas réellement grave, je me sentais infiniment reconnaissante face à l'adolescente. Seulement, je ne savais pas du tout comment lui montrer ma gratitude! Donc, pour l'instant, je me contentai de discuter avec elle. De toute façon, elle était à la fois gentille et intéressante, alors ce n'était pas une perte de temps. Et puis, ces fleurs n'allaient tout de même pas mourir si je les délaissais quelques instants! J'expliquai donc brièvement à la jolie Freya que je comprenais son amour pour la faune. Car, étant moi-même née dans un royaume porté sur la chose, j'avais rapidement apprise à apprécier chaque parcelle de nature que je pouvais trouver. D'ailleurs, c'était mon enfance au royaume des fées qui expliquait mon talent pour le jardinage et, me demandant si les elfes avaient aussi tendance à être initié à cet art dès l'enfance, je posai cette simple question à la demoiselle qui me faisait face : « Est-ce que tu aimes jardiner ou la présence des plantes t'es simplement rassurante? »

Cette dernière me répondit dans les secondes qui suivirent. Ainsi, j'appris rapidement qu'elle ne possédait que peu de connaissances à propos de ce métier et que la raison de sa venue était strictement due à l'apaisement prodigué par l'endroit, ce que je comprenais parfaitement. De plus, comme elle venait de le mentionner, l'adolescente apprenait plutôt l'art du combat, alors il ne devait plus lui rester beaucoup de temps libres pour approfondir ses connaissances sur la botanique. C'était un fait malheureux, puisque Freya semblait réellement intéressée par ce domaine. Et si j'essayais de trouver un moment pour lui enseigner ce que je savais? Ça lui ferait peut-être plaisir?

« Alors vous êtes des Fées ? Cela fait longtemps que vous êtes par ici ? Vous semblez vous y connaître vous en matière de fleur ? Je vous observais depuis quelques minutes, vous étiez si douce et attentionnée envers chacune d’elle. » Ajouta la jeune écuyère, me sortant par le fait-même de ma réflexion. Sans le savoir, elle venait de confirmer l'une des théories que j'avais émise à son sujet quelques minutes plus tôt. Freya était réellement curieuse. Toutefois, je ne pouvais répondre à toutes ses questions sans lui mentir. Car j'avais beau être une fée, il m'était plus facile d'affirmer le contraire. Ainsi, je n'avais pas à expliquer l'absence de mes ailes. « Non, j'ai été adoptée par une fée, tout simplement et lorsque je suis adulte, j'ai commencé à avoir envie de voyager un peu. Je voulais voir mon pays d'origine, alors je me suis rendue à Émeraude! Et franchement, je ne le regrette pas. Ce royaume est merveilleux et j'ai pu y dénicher ce petit boulot. Parce qu'effectivement, je m'y connais très bien. Ma mère adoptive m'a tout enseigné et ça fait plaisir de pouvoir utiliser les connaissances qu'elle m'a transmise. » Expliquai-je en cessant de sourire brièvement. Mentir n'avait jamais été une partie de plaisir pour moi et je n'étais pas la plus douée! Je repris donc la parole rapidement, affichant à nouveau un grand sourire afin de ne pas éveiller de soupçons. « Dis, tu aimerais apprendre? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Sam 21 Jan - 3:07

Freya était une personne très douce et qui tenait à prendre le temps de bien faire les choses. Elle savait que cette pratique pouvait surprendre et empêcher la guérison complète surtout lorsqu’une personne retirait le membre à guérir. Si ça avait pu être douloureux elle aurait prit le temps de prévenir la jeune femme devant elle. Cependant, elle savait que quelques picotements serait présent. Pour celle-ci c’était rendu tellement routinier, qu’elle n’avait pas penser à prévenir du petit rayon qui allait sortir de ses mains. Elle souria un peu en faisant la guérison, car c’était de la banalité pour celle-ci, tandis qu’elle sentait bien que pour Rosy devant elle c’était sa première fois, car elle semblait regarder l’intervention avec grand intérêt. Une fois le tout exécuté elle regarda un peu le lieu ou la blessure avait été présente et souria satisfaite.

« Voilà c’est tout comme si vous ne vous étiez jamais blessée. »

Freya était une personne qui adorait apprendre, alors c’est ce qui faisait en sorte qu’elle était un peu comme un caméléon elle s’intéressait à tout. Elle était capable de bien s’entendre avec la plupart des personnes. Elle avait dans tous les cas des intérêts en communs qui rendaient ses communications beaucoup plus faciles et agréable pour les deux parties. En plus de ne pas vouloir dérangé par ses questions, Freya avait beaucoup de difficulté à ne pas en connaître d’avantages, car elle cherchait toujours à approfondir ses connaissances. Freya était comme une jeune fleur qui grandissait elle avait encore sa pureté. Elle écouta attentivement ce que son interlocutrice lui répondait. Elle se concentrait seulement sur celle-ci oubliant tout autour d’elle.

« Wow moi j’ai toujours rêvée d’y retourner un jour dans mon royaume de naissance, mais je dois attendre que la situation change afin qu’ils ouvrent leurs portes. »

Avait-elle dit en souriant un peu, mais tout de même triste d’avoir passer autant d’année sans pouvoir y retourner.

« Je m’excuse de vous posez cette question , mais vous avez revu vos vrais parents ou vous ne voulez pas ? »

Dit-elle en souriant. Sa relation avec sa mère ne pouvait pas être simple. Son rôle dans la monarchie et son rôle dans l’ordre la rendait beaucoup trop vulnérable, surtout Freya qui avait une confiance aveugle envers tous le monde et qui ne se méfiait pas beaucoup d’autrui. Elle se rendit compte qu’au moins elle avait la chance de connaître sa mère et de la voir à plusieurs reprises.

« C’est un peu comme nous avec nos maîtres, ils nous montrent tous ce qu’ils savent pendant plusieurs années afin qu’on soit capable de se débrouiller et qu’on suive leur traces. »

Freya ne se serait jamais imposé, mais elle lui offrait de lui apprendre et Freya afficha son plus beau sourire et la regarda. Dans son regard il y avait plein d’intérêt et de joie d’apprendre un nouveau sujet.

« Oh oui j’aimerais beaucoup si cela ne vous dérange pas, mais en premier lieu je vais me présenter. Je m’appelle Freya Maya Stark, écuyère du Chevalier Théodora. »

Elle lui tendit la main vraiment exitée par ses nouveaux apprentissages futurs ainsi que ses leçons qui s’en venaient.

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Sam 21 Jan - 17:43

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
Je terminai rapidement mon récit sur ma vie et, même s'il était inventé de toute pièce, il sembla impressioner l'écuyère. Tant mieux, elle ne semblait avoir aucun soupçon! Pas que mon passé doive à tout prix rester secret. Toutefois, je préférais ne pas trop m'étaler sur le sujet, à cause de certains souvenirs douloureux, dont l'attaque qui avait causé la mort de ma mère. Ce jour-là, j'avais tout perdu. Bien sûr, j'avais eu la chance de trouver une nouvelle personne pour veiller sur moi, mais ça n'avait jamais été la même chose qu'avec celle qui m'avait mise au monde. Elle me manquait terriblement et j'avais si mal vécu mon deuil que le simple fait d'en parler ou d'y penser m'attristait. Une chance que j'avais ce petit boulot et ma ferme pour me changer les idées!

« Wow moi j’ai toujours rêvée d’y retourner un jour dans mon royaume de naissance, mais je dois attendre que la situation change afin qu’ils ouvrent leurs portes. » Répondit l'adolescente, ce qui me laissa perplexe. Je croyais que les chevaliers possédaient tout de même une certaine liberté et qu'ils pouvaient parfois retourner voir leurs familles au cours de missions ou lors de permissions spéciales. Mais, vu le peu d'écuyers que j'avais fréquenté, il était fort possible que je me trompe à ce sujet. J'avais tellement à apprendre sur l'ordre et franchement, ça me dépassait! J'admirais déjà le courage de tous ces jeunes qui en faisaient parti, mais maintenant que je réalisais qu'ils étaient séparés de leur famille, la vision s'améliorait d'avantage encore.


De ce fait, j'aurais aimé rassurer la jeune Freya. Lui dire qu'elle s'y rendrait bientôt et que la situation s'arrangerait rapidement, mais je ne voulais pas lui mentir à nouveau. Je me contentai donc d'un regard compatissant, puis je me promis de prier pour elle ce soir. Afin qu'elle retrouve sa famille le plus rapidement possible et qu'elle puisse redécouvrir un jour le royaume des elfes! « Je m’excuse de vous posez cette question , mais vous avez revu vos vrais parents ou vous ne voulez pas ? » Enchaîna-t-elle, ce qui m'arracha un petit rire malgré la tristesse de la question. Ma mère biologique était décédée depuis longtemps et le type qui m'avait élevé par la suite était parti rejoindre les cieux récemment. Seulement, la curiosité de l'adolescente était si grande et si amusante que je ne pus montrer le moindre signe de malheur.

« Non, je ne sais malheureusement pas qui ils sont. J'ai été adoptée alors que je n'étais qu'un bébé et même celle qui m'a adoptée ne sait rien du couple qui m'a mis au monde. » Expliquai-je tout simplement, refusant à nouveau de lui révéler la vérité. Peut-être le ferais-je plus tard, mais pour l'instant, je ne la connaissais pas assez et malgré ma naïveté, je n'étais pas du genre à me confier à n'importe qui. « C’est un peu comme nous avec nos maîtres, ils nous montrent tous ce qu’ils savent pendant plusieurs années afin qu’on soit capable de se débrouiller et qu’on suive leur traces. » Encore une fois, elle avait raison. En plus d'être curieuse, elle était brillante, la petite! « Tu as raison! Mais au fond, je crois que tous les adules sont là pour ça. Nous donner des leçons, nous apprendre ce qu'ils savent déjà! Bref, les adultes, même s'ils sont parfois chiants, sont tous des mentors et ils ont tous un truc ou deux à nous enseigner. C'est pour ça qu'il faut se montrer respectueux envers nos aînés. » Ces paroles ne venaient pas de moi. Je ne faisais que répéter un conseil que mon père adoptif m'avait déjà dit. Et cette gamine semblait réellement prête à apprendre. Je lui proposai donc des leçons de botanique, ce qu'elle accepta avec un plaisir non-dissimulé avant de se présenter, me confirmant ainsi qu'elle était bel et bien écuyère. En plus, je connaissais son maître. J'avais déjà croisé Théodora et je l'appréciais. « Ravie de faire ta connaissance! » M'exclâmai-je en lui adressant un grand sourire. « Moi, c'est Rosy. Je ne suis qu'une paysanne, donc je n'ai pas de titre, mais je possède l'une des plus belles ferme d'Émeraude! Oh et avant que j'oublie, tu as de la chance d'avoir Théodora comme maître. Elle est très gentille! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Jeu 26 Jan - 5:50

Freya ne lâchait pas de sourire. Elle était de nature souriante à la base et cela facilitait sa vie, car elle voyait du bien partout et surtout elle voyait beaucoup le positif. Par contre, cela pourrait lui jouer des tours, car elle était naïve et ne se méfiait pas de beaucoup de choses, encore moins de personnes. Si vous jouez un peu le jeu, elle vous prend pour quelqu’un de bien et alors vous pouvez presque tout faire d’elle, sauf si c’est illégal ou contre l’ordre. Elle ne ferait jamais de mal volontaire à quelqu’un. Lorsque Rosy dit à Freya qu’elle comptait bien prier, pour qu’elle retourne voir sa famille au plus vite elle lui souria encore plus et la remercia. Elle aimait beaucoup la présence de cette femme. Elle n’avait aucun lien avec l’ordre et cela aidait un peu Freya à apprécier la présence d’autrui, mais aussi surtout de prendre plaisir à parler d’autres choses que les horreurs qui parcouraient le continent ou encore de ses progrès face aux armes. Elle pouvait simplement arrêter de penser à tout ce qu’elle apprenait depuis le début et profiter de cette conversation. Elle trouvait cependant, cela très dommage pour Rosy de ne pas connaître ses vrais parents, mais encore plus de savoir qu’elle ne les connaîtrait probablement jamais. Elle avait une petite mine triste, car cela lui rappela, qu’elle n’avait aucune idée de l’identité de son père. Cela ne lui avait jamais dérangé avant aujourd’hui, elle se mit à aller dans ses pensées, sur les raisons que sa mère avait tût l’identité de son père et surtout pourquoi il ne c’était jamais manifesté.

Puis, le sourire de la jeune fille revenue en même temps qu’elle sortit de ses pensées par la réponse de Rosy. Elle souria encore plus lorsqu’elle dit que les adultes étaient parfois chiants. C’était sûr que Freya n’avait pas reçu une éducation comme les paysans, avec un père et une mère qui vous guide et prend soin de vous. Elle avait eu une enfance un peu tumultueuse. Elle avait grandi au château, sans avoir vraiment le droit de visiter sa mère quand elle voulait et surtout en devant conserver son secret. De plus, elle sentait une drôle d’émotion chaque fois que sa mère partait en mission, car elle ne savait pas quand elle reviendrait et encore moins si elle reviendrait. Ça la rendait un peu nerveuse et anxieuse, mais elle avait appris depuis longtemps à camoufler ses émotions et à vivre avec en tentant de se calmer.

« Je ne connais pas beaucoup la relation qu’on peut avoir avec ses parents, mais je peux dire que c’est surement plus courtois que la relation que nous avons avec notre professeur. Le magicien est une personne d’exception pour bien apprendre les rudiments pour les étudiants. Cependant, cela nous permet de bien contrôler nos émotions et ensuite de bien servir nos maîtres pour devenir de meilleurs chevaliers. Cependant, les moments où j’ai vu ma mère m’ont permis de vivre un peu cette relation, car même si nous ne vivons pas ensemble elle tenait à ce rôle et veille sur moi. Par contre, le respect nous ais inculqués depuis toujours et pour moi c’est une valeur qui m’est le plus important. Il est facile de vouloir se rebeller, mais je crois que cela fait du bien par moment de simplement s’évader. »

Ok elle aussi avait un peu menti à Rosy, mais elle ne pouvait et surtout n’avait pas le droit de dire la vérité pour sa sécurité personnelle et celle de sa mère. Elle ne savait pas si un jour elle aurait droit de lui avouer et elle avait hâte. Bien que Freya soit la fille du chef de l’ordre, elle n’avait pas la pression de devoir montrer l’exemple vu le secret de son existence. Elle était une jeune fille qui respectait les règles, la plupart du temps. Elle avait ses opinions et n’hésitait jamais à déjouer les règlements pour arriver à ses fins. Puis la personne devant elle passa dans sa tête de la dame qui parle aux fleurs à Rosy, elle souria encore plus.

« Enchanté Rosy, vous avez un magnifique prénom. C’est un prénom qui est si doux à entendre, il vous va à ravir. »

Elle avait souri encore plus en affirmant cela, puis elle lui parle de son maître. Freya ne camoufla pas le sourire qui était sur ses lèvres.

« Ne vous rabaissez pas de la sorte. Une paysanne est très importante dans un royaume, les titres servent seulement à ceux qui veulent montrer qu’ils sont au-dessus des autres. Ou encore comme nous, nous devons le dire afin de nous sauver la vie des fois ou encore afin d’être reçus par la royauté. Oui en effet, le chevalier Théodora est vraiment quelqu’un de gentil, notre relation est bonne et elle est comme une deuxième mère pour moi. Elle me fait la leçon quand il le faut et elle prend le temps de me montrer tout ce qu’elle sait. Un jour si j’ai la chance, j’aimerais bien passer voir votre ferme. Je suis sure que cela deviendra un de mes endroits favoris.»

Pour la jeune Freya, son titre ne valait pas grand-chose. Bien sûr qu’elle connaissait tous les rangs et leurs ordres, mais pour celle-ci, cela ne devrait pas exister sauf lors de prises de décisions, les rangs ne devraient pas exister lors de soirée de fêtes ou lors de réceptions, mais bon très peu de personnes dans la haute royauté pensaient comme elle. Jamais elle n’avait osé le dire, elle se sentait si à l’aise devant Rosy. Elle se surprit même à avoir osé affirmer son opinion. Son sourire radieux était toujours au rendez-vous.

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Mer 1 Fév - 15:37

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
Lorsque je mentionnai ne pas avoir eu la chance de connaître mes véritables parents, la jeune Freya afficha une mine triste. Pendant un instant, je crus qu'il s'agissait d'une réaction aux paroles que je venais de prononcer. Mais finalement, vu la profondeur de son regard, je me doutai qu'il y avait autre chose derrière ça. Peut-être avait-elle elle même perdue un proche? Peu importe. Ce n'était pas de mes affaires et pour l'instant, je ne la connaissais pas assez pour la questionner à ce sujet. D'ailleurs, ça aurait pu mettre un froid entre nous deux et je ne souhaitais pas gâcher le belle discussion que nous avions.

Puis, contre toute attente, Freya me confia qu'elle n'avait jamais vraiment eu de relation avec ses parents, ce qui confirma ma petite théorie. Je relevai donc la tête, parfaitement attentive à ce que l'adolescente me racontait. Il était intéressant de voir la manière dont ces jeunes chevaliers étaient éduqués. Pour la plupart, ils étaient privés de la présence de leurs parents. Arrachés à la demeure familiale pour venir vivre avec quelques étrangers dans un immense palais, élevés autant par les servantes que par leurs maîtres et le magicien qui leur enseignait tout ce qu'ils savaient aujourd'hui. Franchement, je les admirais d'autant plus. À leur place, j'aurais eu du mal à supporter un tel mode de vie.

« Tu as raison. Je comprends que ça peut être difficile, mais vu le métier que tu exerceras plus tard, tous ces entrainements et toutes ces limitations te seront forcément utiles. Mais je suis tout de même contente d'apprendre que ta mère continue de veiller sur toi malgré tout. Et tu as raison, le respect est l'une des valeurs les plus importantes! Je suis certaine que tu feras une excellente guerrière. Mais comme tu dis, n'oublies pas non plus de profiter de ta vie! De t'évader, comme tu dis. » Répondis-je en lui adressant un énième sourire. Puis, la jeune Freya m'informa qu'elle trouvait mon prénom magnifique, ce qui fit s'élargir encore plus mon sourire. Et moi qui croyait que ce n'était pas possible...

« Tu as raison, je devrais arrêter de me présnter de la sorte. » Commençai-je en rigolant, répondant ainsi à ces dernières paroles. « Mais en fait, les titres d'une personne restent important. S'il n'y en aurait pas, ce serait l'anarchie dans tous les royaumes! Et comme tu dis, les chevaliers en ont besoin pour se présenter à la royauté ou pour défendre leurs actes. Mais ce monde n'est pas pour moi. Je préfère de loin les petits villages où tous les gens sont égaux, ou les tavernes où les titres s'oublient entre les gorgées de vin. » Expliquai-je avec un petit sourire naïf. Cette vision du monde idéal que j'avais été utopique. Improbable. Toutefois, je ne pouvais m'empêcher d'y rêver! Un pays où tous se présenteraient uniquement par leur prénom. Un endroit où les rois ne s'embarasseraient pas en serrant les mains des paysans.

« Tu crois que Théodora t'en voudrait si je te retenais quelques minutes supplémentaires, le temps de te montrer le contenue de la serre? J'ai remarqué que tu la regardais tantôt! » Proposai-je en désignant le petit bâtiment du doigt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Lun 6 Fév - 3:00


Pour Freya c’était chose normale, elle ne voyait pas ce qu’il y avait de si intéressant dans sa vie et son éducation, mais elle souriait un peu en voyant Rosy si intéresser par ce qu’elle lui disait. Elle écoutait attentivement ce qu’elle lui disait et acquiesa en souriant toujours. Elle aimait beaucoup la présence de Rosy. Elle la trouvait rassurante, enjouée et surtout elle était d’une douceur.

« Oui, mais je me considère tout de même choyée parce que ma mère a pu être présente par moment, alors que certain autre, ne peuvent les revoir avant qu’ils soient devenus chevalier. Donc aucune présence durant leur enfance et leur adolescence. La plupart ne se rappelle même pas des souvenirs de leurs parents et de leur famille. On fera un métier extraordinaire et surtout rempli de défis et de surprises, mais par contre nous devons faire des sacrifices durant le moment ou les autres profite de la vie. Merci beaucoup pour le compliment, j’espère pouvoir devenir aussi bonne que notre chef Velessia. »

Elle avait un immense sourire en parlant de celle-ci. Elle l’aimait à la folie sa mère, mais bon, elle ne pouvait en parler et surtout pas à cette inconnue. Elle voulait préserver la relation et elle ne voulait pas que celle-ci s’échappe devant quelqu’un. Elle ne savait pas à qui elle avait à faire.

« J’aime bien m’évader ici et dans la bibliothèque ce sont les deux passions qui me permettent d’être avec moi et de pouvoir observer ou me renseigner sans penser aux atrocités du monde ou encore à notre rôle de protecteurs. »

Elle souria lorsqu’elle lui donna raison. Elle le croyait vraiment que cela rabaissait les personnes qui n’avaient pas de titre, car pour Freya, les titres étaient pour aider à diriger, mais certain s’en servait mal, elle l’écoute patiemment et acquiesa !

« Oui je sais bien, mais je n’aime pas que certaines personnes dans la royauté s’en serve pour dominer, c’Est-ce qui me fait de la peine, mais à un moment il faut quelqu’un pour trancher et diriger. »

Dit-elle en souriant toujours. Elle écouta son point de vue en souriant. Elle acquiesa !

« Je ne connais pas vraiment les tavernes, mais les petits villages ont leurs charment et leurs villageois sont charmants. »

Elle écouta sa question et son sourire devenue encore plus sincère. Elle hocha de la tête.

« je suis sur qu’elle comprendra, s’il y a quoi que ce soit elle me parlera par télépathie, alors je n’ai pas à m’inquièter qu’elle ne me trouve pas. Ce lieu pique ma curiosité parce que personne ou presque ne peut y accéder, alors ça le rend si intriguant. Alors c’est sur que j’aimerais aller la visiter »

Dit-elle toute excités à cette idée.

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Lun 6 Fév - 17:15

You learn something everyday
if you pay attention

Rosy & Freya
Pour moi, les chevaliers étaient un sujet de curiosité sans limite. Je les admirais pour leur courage immense, tout comme pour leur sens du sacrifice. Jamais je ne pourrais faire comme eux. Laisser tomber toute ma vie pour me consacrer uniquement à la défense des autres... Certes, j'aimais bien aider et je n'étais pas égoïste, mais pour moi, c'était beaucoup trop. Je ne pourrais survivre sans mes petites journées passées à travailler sur ma ferme, tout comme je ne pourrais abandonner mes grâces mâtinées du dimanche. Et c'était sans compté l'absence du père et de la mère pour élever les enfants qui étaient sous la tutelle du magicien Erik. Mais, heureusement pour Freya, son enfance semblait avoir été un peu plus facile. Au moins, elle avait eu la chance de connaître sa mère et de la voir à quelques reprises, ce qui était loin d'être le cas de tous! Mais, malgré ces rencontres éphémères, je me doutais que le sujet serait difficile pour l'adolescente. Car même si elle connaissait celle qui l'avait mise au monde, ça ne voulait pas dire qu'elle pouvait la voir aussi souvent qu'elle le voulait. Je me contentai donc de l'écouter parler sans prolonger le sujet, hochant la tête lorsqu'elle mentionna Vëlessia. Pour l'avoir déjà côtoyée, je la comprenais de prendre cette femme comme modèle. Et je la comprenais d'apprécier autant le calme des jardins et de la bibliothèque à sa place, il s'agirait aussi de mes lieux de prédilection si j'habitais au palais.

« Oui je sais bien, mais je n’aime pas que certaines personnes dans la royauté s’en serve pour dominer, c’Est-ce qui me fait de la peine, mais à un moment il faut quelqu’un pour trancher et diriger. » Elle avait encore raison. Il fallait bien quelqu'un pour gouverner, sinon ce serait l'anarchie dans les villages! Je hochai donc à nouveau la tête, tandis que Freya mentionnait ne pas connaître les tavernes. « Le contraire m'aurait étonné, surtout à ton âge! » Répondis-je en rigolant. « Les tavernes sont des lieux amusants, mais il vaudrait mieux que tu attendes encore avant de les découvrir! » Expliquai-je rapidement, sans vouloir m'étaler sur le sujet. Parce que ces endroits, même s'ils étaient charmants et que les soirées passées y étaient amusantes, débordaient parfois de vices. De vieux ivrognes un peu trop insistants et parfois même, quelques prostituées qu'il serait irresponsable de présenter à une adolescente comme Freya. Je lui proposai donc de visiter la serre, ce qu'elle accepta avec plaisir.

« Ça doit être pratique, non? De pouvoir communiquer par la pensée. Comme ça, vos maîtres n'ont pas à s'inquiéter ni à fouiller le palais pour vous retrouver! » Dis-je en m'avançant vers le bâtiment de verre. « Pour ma part, j'ai la chance de pouvoir communiquer avec les animaux. Je comprends à peu près ce qu'ils veulent à l'aide d'images que je peux voir dans leur esprit. Mais ce n'est rien comparé à tout ce que vous pouvez accomplir! » Ajoutai-je en déverrouillant le petit cadenas de la serre avant de faire signe à l'écuyère de passer devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
écuyer d'émeraude
race : Elfe
royaume : Émeraude
âge : 16 ans
métier : Écuyère d'Émeraude, princesse des elfes
Messages : 244
partie libre : Ma mère demeure la personne la plus importante pour moi, mais je ne peux laisser libre court à notre relation en public car cela pourrait me mettre en danger...je comprends, mais j'aimerais tant ne plus avoir à y penser !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   Mer 15 Fév - 21:27


Freya ne savait pas que Rosy se fascinait autant pour cet ordre qu’elle chérissait, mais surtout cet ordre qui faisait partie de sa vie depuis sa naissance. Elle ne vivait que pour devenir chevalier et c’est ce qu’elle souhaitait le plus ardemment. Ils avaient fait plusieurs sacrifices, mais pour celle-ci il en valait la peine, puisque c’était ainsi qu’elle voyait la vie. Si elle avait été comme Rosy et qu’elle n’avait pas pu aller dans l’ordre, elle ne sait pas si elle aurait vraiment été heureuse. Probablement que cela dépend également de l’éducation que vous avez et surtout ce que font vos parents, car c’est ce que vous connaissez le mieux.

Elle ne comprenait pas pourquoi elle devait attendre pour mieux connaître ses lieux qui semblaient plaire à Rosy et dont tout semblait intéressant, après tout, elle venait de la dire : « Les tavernes sont des lieux amusants… ».

« Si ses lieux sont si amusants pourquoi est-ce que je dois attendre ? »

Pour Freya ce n’était pas une réponse hihi. Elle la connaissait mal si elle pensait que la curiosité de la jeune adolescente n’irait pas chercher plus d’information. Elle souria et ensuite le sujet se dirigea sur la communication télépathique, ce qui rendait le sourire à la jeune femme.

« Oui en effet c’est pratique et surtout cela permet de trouver tout le monde rapidement, mais en même temps tu ne peux pas ignorer quelqu’un ni même dire que tu n’as pas reçu le message, car tu l’entends. Par contre, cela permet de ne pas courir partout dans le château afin de trouver quelqu’un alors il suffit de lui demander. Par contre il ne faut pas oublier que lorsqu’on ne le maîtrise pas bien, le message est entendu par tous. Comme moi je ne suis pas capable de centrer ma pensée vers une seule personne. Alors que d’autres le sont, comme la chef. »

Dit-elle en souriant. Elle donnait beaucoup d’explication, mais Rosy semblait aussi passionnée et curieuse qu’elle, alors c’était positif pour celle-ci. Surtout cela lui permettait d’en apprendre sur elle et inversement. Elle fut impressionnée par son pouvoir !

« Wow ! Ça doit être magique, ce serait si pratique si je pouvais communiquer avec Cacao, mon cheval. Cela me permettrait de savoir ce qu’il vit et ce qu’il ressent. Tous les chevaliers devraient avoir ce pouvoir, du moins la plupart. Ça nous simplifierais la vie, du moins durant les longs trajets et avec nos montures »

dit-elle tout souriant. Freya passa en souriant devant celle-ci et écarquilla les yeux devant la beauté des lieux qu’elle venait de pénétrer, aucun son ne put sortir de sa bouche.

_________________

My family, Velessia, Morgane, Alice and Freya
They are the most precious person for me. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You learn something everyday if you pay attention [Rosy&Freya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Micro-ondes et WIFI: Attention
» Missive a l'attention de l’Archevêque Bénédictus
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legacy Of Enkidiev :: Émeraude :: Le palais :: Cour et jardins-
Sauter vers: