L'épidémie s'est étendue aux royaumes de Diamant, de Rubis et de Perle.
Toutefois, leurs frontières ne sont pas encore fermés, puisque la situation n'est pas encore aussi pire qu'à Opale.
Veuillez prendre cet avancement en compte lors de vos prochains rps

Si possible, veuillez favoriser les personnages masculins, les pvs et les scénarios lors de votre inscription. Merci!


La seconde intrigue est lancée! Rendez-vous juste ici pour plus d'informations.

Nous manquons cruellement de royauté, de peuple et de magie!
Veuillez privilégier ces groupes! Notez que si vous choisissez la chevalerie,

la royauté n'y est pas permise. Merci à vous <3 <3

Partagez | 
 

 Retrouvailles (Lucie & Merwan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guérisseuse

crédits : Vëlessia & Tumblr
race : Fée
royaume : Originaire du royaume des fées, mais nomade.
âge : Cinquante ans pour une apparence de vingt-cinq ans.
métier : Guérisseuse nomade
Messages : 32
Âme-soeur : Tu ne l'as pas encore vu

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Retrouvailles (Lucie & Merwan)   Mar 7 Fév - 22:42


Retrouvailles
Lucie & Merwan

Ta respiration se fait douce alors que le vent vient s'engouffrer dans tes cheveux brun auburn. La terre dans tes mains, tu broies doucement celle-ci avec quelques herbes que tu as trouvées dans la forêt afin de confectionner une herbe que tu connais bien. Elle aide beaucoup à diminuer la douleur en général sans utiliser la magie. Lorsque tu trouvais ces herbes, tu t'arrêtais pour les cueillir et préparer le mélange afin de toujours en avoir sous la main. Tu as pris la peine de tout nettoyer grâce à l'eau de la rivière, faisant bien attention d'enlever toutes les impuretés. Tu viens ensuite prendre un mortier et un pilon où tu broies les herbes avec ces derniers. Lorsqu'elles sont bien moulues, tu les verses dans un petit récipient sous lequel tu as allumé un feu et où l'eau s'est mise à bouillir. Il est très important que les herbes se mélangent, se dissipent le plus possible. Plus le mélange sera homogène mieux ce sera. L'odeur qui se dégage par la fumée est particulièrement délicieuse à tes sens. Tu affiches un doux sourire. Les herbes doivent bouillir ainsi pendant plus d'une dizaine de minutes avant que tu ne daignes les retirer pour recueillir le précieux liquide.

Lorsque le mélange est enfin prêt, tu retires les herbes bouillies qui n'ont pas complètement fondu grâce à un morceau de bois fin que tu as nettoyée avant de le plonger dans l'eau. Tu jettes les herbes sur le sol où la nature suivra son cours normal, amenant les plantes à se recycler naturellement. Tu sors quelques fioles de ton petit sac de voyage et tu verses le liquide dans chacune d'entre elles après qu'il ait refroidi. Si tu avais les outils nécessaires il aurait été possible de verser cela dans les fioles tout de suite, mais tu n'avais que peu de choses et la majorité se faisait à mains nues, ce qui vient à empêcher certains mouvements. Lorsque tout est terminé, tu refermes les fioles et les dépose avec précaution dans ton sac. Tu éteins ensuite ton feu entouré de pierres afin de protéger la nature. Tu le laisses ainsi par la suite puisque tu sais que certains voyageurs pourraient s'arrêter ici et en auraient besoin tout comme toi. C'est avec un air sifflotant que tu repars en direction du royaume d'Émeraude. Un air enjoué et légèrement enfantin se teint sur ton visage alors que tu gagnes enfin la sortie de la forêt d'Émeraude. Le village n'est pas très loin, ce qui te plaît bien.

Tu continues ton chemin à travers le village d'Émeraude où tu t'arrêtes seulement quelques minutes afin d'acheter une pomme à un marchand. Tu poursuis ta route en mangeant le délicieux fruit sucré que tu as dans la main. Lorsque celui-ci est terminé et qu'il ne reste que le coeur, tu le gardes et dès que tu es près d'un cheval tu le lui tends. Celui-ci le mange presque tout de suite. Tu sais que les chevaux apprécient les pommes, c'est pour cela que tu ne la jette pas inutilement. Ton voyage dura encore un moment avant que tu n'arrives enfin aux grandes portes du château. Les gardes te demandent alors qui tu es et tu leur réponds sans mentir que tu es une guérisseuse nomade ayant déjà offert ses services au royaume et puisque tu es ici pour quelques jours, tu souhaites signaler ta présence afin que les gens puissent savoir que tu étais ici. Il suffit que d'une personne pour qu'une population soit au courant. Le bouche-à-oreille est quelque chose de très puissant et plusieurs personnes sous-estime tout cela. C'est donc ainsi que tu gagnes la permission de passer et d'aller informer ta présence au royaume pour quelques jours.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Émeraude

crédits : Gentleheart
race : Humain
royaume : Diamant d'origine, Émeraude de cœur
âge : Trente ans
métier : Chevalier d'Émeraude
Messages : 238
partie libre :

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles (Lucie & Merwan)   Mer 8 Fév - 3:24

Retrouvailles
“Lucie Karena & Merwan Blake”
La journée s’annonce stressante. Du moins, c’est ce que je me dis en voyant les gens courir littéralement dans tous les sens à mon réveil. Je ne suis pas en service ce matin, mais j’avais dans l’intention d’aller m’entraîner un peu à l’écart, pour rester alerte et en forme. Même un chevalier d’expérience se doit de mettre en pratique ce qu’il sait de l’art du combat pour ne pas perdre la main. Ou du moins, pour ne pas se retrouver avec des réflexes plus lents et des muscles rouillés. C’est une chose que je ne veux pas étant donné le contexte actuel au sein de l’Ordre. Nous sommes déployés un peu partout pour veiller sur la population d’Émeraude, mais également pour sécuriser les secteurs touchés par cette mystérieuse épidémie. Ce n’est qu’une question de jours avant un nouveau déploiement hors des remparts du château. Et je veux être prêt, même si mon esprit est loin de l’être. Aussitôt que j’ai ouvert les yeux ce matin, j’ai eu envie de les refermer. Je me sentais accablé par un mal que je connais bien. Les souvenirs de la seule femme que j’aie aimée et que les Dieux m’ont repris l’année dernière. Normalement, lorsque ces pensées alourdissent mon esprit de la sorte, je reste à l’écart pour laisser le temps à ma tête de s’apaiser. Mais avec l’agitation dans les couloirs et les murmures constants qui m’entourent, je rage un peu plus intérieurement que cela m’arrive précisément aujourd’hui. J’aurais dû demeurer étendu dans ma couche, sauf que ce genre de comportement n’est pas très bien vu pour un chevalier. La paresse est loin d’être ce qu’on s’attend de nous. Je me suis donc tiré hors de ma chambre en traînant quelque peu des pieds. J’entre dans le hall des chevaliers et je prends ma place à la grande table pour manger, ignorant au possible les conversations de mes frères et sœurs d’armes. Au moins, on me laisse tranquille. J’attire certains regards inquiets lorsque je me lève sans un mot une fois mon repas prit et m’éloigne du hall. Quelqu’un va forcément prévenir Vëlessia, la chef des chevaliers d’Émeraude, que je ne suis pas dans une bonne journée. C’est normalement ce qui arrive. Je laisse donc le processus s’enclencher sans vraiment me soucier de l’opinion que j’engendre autour de moi. Je marche d’un pas machinal, lasse. Je m’approche de l’entrée des portes internes où trois gardes discutent frénétiquement. Je ne cherche pas vraiment à écouter leur conversation, mais l’intonation forte de leur voix ainsi que ma proximité avec eux fait en sorte que je comprends l’essentiel de ce qui se passe. On vient d’admettre dans le château une guérisseuse venue offrir ses services. Sans m’en rendre compte, je m’arrête et je fixe les trois gardes. Cette information n’est pas anodine, elle correspond à un souvenir enfouie, un désir qui est toujours actif. Celui d’avoir la chance d’un jour recroiser la guérisseuse m’ayant sauvé la vie il y a deux ans. Alors que je m’étais blessé au royaume de Turquoise, cette femme m’avait empêché de sombrer et à mon réveil, elle n’était déjà plus là. Je n’ai pas eu la chance de la remercier et je me souviens m’être fait la promesse de le faire un jour. Sauf que voilà, j’ai ensuite connue Laena, puis elle est décédée. Ma vie ne s’est pas vraiment prêtée à ce genre de retrouvailles, disons. Mais voilà que l’espoir renaît, moi qui suis à nouveau au plus sombre. J’inspire profondément, comme pour me réveiller de mon état léthargique et je me mets à arpenter la cour devant le château en espérant être chanceux et ne pas avoir à jouer trop longtemps au chat et à la souris. L’air frais de cette période de l’année m’oblige à resserrer ma cape chaude autour de mon corps. Je finis par me dire que je tourne en rond à ainsi chercher au hasard, je devrais plutôt demander des indications sur l’endroit où se trouve cette fameuse guérisseuse. Mais alors, je vois une jeune femme dont l’apparence contraste immédiatement avec celui des autres Émériens. Je ne saurais dire pourquoi, mais elle dégage quelque chose qui garde attiré mon regard dans sa direction. Je pense avoir trouvé. Le seul moyen d’en être certain est de l’aborder. Je m’avance donc d’un pas assez sur de lui, même un peu trop direct. Je m’arrête à sa hauteur et en croisant son regard, les mots se coincent dans ma gorge. Je n’arrive plus à exprimer ce que je souhaite. Je me retrouve ainsi à la fixer, un air presque paniqué sur le visage. C’est rare de me voir ainsi démunie, mais à force de combattre ce blocage psychologique, je finis par arriver à balbutier quelque chose qui prend de l’assurance à mesure que les mots sont prononcés :

« Madame » Je commence avec la voix plus rauque qu’à l’habitude. « Pardonnez-moi de vous dérangez, mais êtes-vous cette guérisseuse nomade dont on a annoncé l’arrivée ? »

Une bien piètre entrée en matière, mais une façon comme une autre de savoir tout de même qui elle est. Je ne sais même pas si elle me reconnaît. Je suis un de ses miraculés parmi tant d’autres. Je doute qu’après deux ans elle se souvienne de moi.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles (Lucie & Merwan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legacy Of Enkidiev :: Émeraude :: Le palais :: Cour et jardins-
Sauter vers: